BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail
habillez-vous generation tao


» retour

Salutation à la lune

article

Les Secrets du vieux maître

Pour les anciens Chinois, certains animaux sont plus proches de l’homme que d’autres. Ils possèdent ce que l’on appelle le ling, une sorte d’âme, une qualité plus subtile que celle du règne animal en général. Ils connaissent notamment les vertus de l’expo

Par Philippe Raffort


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao hors-série n°3 : les Introuvables
Nb de pages : 4

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Parmi ces animaux figurent les renards, les lapins et les cerfs. Ces animaux ont en eux le désir d’avoir une renaissance humaine et de vivre longtemps, c’est pourquoi les soirs de pleine lune, ils sortent et font toutes sortes de danses et de mouvements sous le regard de la lune. Photos/illustrations de l’exercice complet dans l’article en ligne.
Ces types de comportement ont inspiré les chercheurs en qi gong et les pratiquants d’arts martiaux internes qui se sont penchés sur les éventuelles vertus des expositions à la lune et de l’absorption de ses rayonnements. Plusieurs techniques sont nées de ces observations. Nous vous présentons un exercice interne originaire des monts du Wo Mei dans l’Ouest de la Chine, «la prière à la lune du renard».
La salutation à la lune est en apparence un exercice très simple, mais si un travail particulier de la pensée y est associé, cela devient un exercice puissant et subtil qui vous apportera beaucoup de transformations. La première étape consiste à maîtriser le mouvement, puis de l’accompagner d’une pensée particulière associée pour chaque temps.

Temps 1 : le Wuji
Tenez-vous debout de manière naturelle et détendue, les pieds écartés de la largeur des épaules, les pointes des pieds orientées vers l’avant, les jambes légèrement fléchies, les mains légèrement posées sur le côté des jambes, les doigts un peu pliés, le corps droit. Rentrez peu à peu dans une tranquillité de l’esprit et du corps.

Temps 2
Les bras s’élèvent sur les côtés du corps, lentement et régulièrement, jusqu'à l’horizontal, les paumes vers le haut. Le mouvement est ample, les coudes ne vont pas jusqu'à l’extension, les poignets remontent un peu vers le haut.

Temps 3
Les mains continuent à s’élever jusqu’au sommet de la tête et se réunissent (les doigts en contact, un espace est laissé entre les paumes). Maintenir les bases des paumes en léger contact au-dessus du point bai hui (sommet de la tête), les doigts pointant vers le ciel.

Temps 4
Après un léger temps d’arrêt, la nuque fléchit vers l’avant, les mains descendant le long de la ligne médiane du corps jusqu’au dan tian médian.
Les doigts pointent vers le point entre les sourcils. La flexion vers l’avant ne doit pas être forcée, le corps gagne en détente.

Temps 5
La position de la prière. La colonne vertébrale continue son enroulement vers l’avant jusqu'à former ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*