BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail
habillez-vous generation tao


» retour

Douglas Harding

article

La science de la premère personne

C’est en 1941, en découvrant un dessin d’Ernst Mach, que Douglas Harding «comprend» la vacuité de toutes choses et la vraie nature de l’homme. Il décide alors de faire partager cet Eveil en mettant au point des exercices simples et pratiques. A 93 ans auj

Par José Le Roy


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°28
Nb de pages : 4

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Au carrefour de la spiritualité, de la science et de la philosophie, Harding a renouvelé de manière originale et radicale la réflexion sur la connaissance de soi, en abordant cette question de manière concrète, grâce à des expériences. A travers des livres traduits dans de multiples langues, des ateliers, des conférences et des vidéos, il s’est imposé aujourd’hui comme une figure majeure de la spiritualité contemporaine. Son livre le plus connu, Vivre sans tête(1), a donné son nom au chemin vers l’essence de l’homme que Douglas Harding s’est appliqué à tracer pendant toute sa vie : la voie de la Vision Sans Tête.
Cette voie propose de nous conduire au cœur de nous-même, au-delà des apparences auxquelles nous nous identifions par ignorance. Douglas Harding veut nous montrer que nous ne sommes pas ce que nous paraissons être, un individu limité et mortel dans le monde, mais exactement le contraire, la Source immense et éternelle de ce monde. Bien qu’Harding n’apprécie guère qu’on évoque sa vie et son individualité, préférant que notre attention se porte sur notre propre recherche de notre identité, il est intéressant de relier cet enseignement à la vie de ce philosophe dont l’existence a été entièrement centrée sur l’exploration de la vraie nature de l’homme.

La vie en trois dimensions de Douglas Harding
La vie de Douglas Harding peut se partager en trois époques bien distinctes ; premièrement, l’enfance et l’adolescence, jusqu’à 21 ans, deuxièmement, la période de la recherche philosophique intense jusqu’à 31 ans, et enfin, la troisième période pendant laquelle Douglas Harding enseigne et transmet ses propres découvertes, époque qui dure encore, car il continue d’écrire et de partager les fruits de ses réflexions et de son expérience.

Première époque : l’enfance et l’adolescence
Douglas Harding est né en 1909 à Lowestoft, une petite ville du Suffolk, dans l’est de l’Angleterre. Ses parents, modestes petits commerçants de primeurs, appartenaient à la secte d’intégristes chrétiens «Les Frères Exclusifs de Plymouth», secte extrêmement intolérante dont les membres n’avaient le droit de lire que la Bible et ses commentaires, ne devaient penser qu’à Dieu, ne parler que de Dieu, et ne jamais se laisser aller à rire, chanter, écouter de la musique, etc. C’est dans cette atmosphère oppressante et aliénante que Douglas grandit, mais à l’âge de 21 ans, il décide de rompre avec la secte, ce qui conduit sa famille à se ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*