BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail
habillez-vous generation tao


» retour

Qi Gong de Ling Pao Ming

article

La pratique des perceptions sensorielles

Suivant les principes de l’école taoïste du Ling Pao Ming, les sensations permettent tout simplement de réaliser une liaison harmonieuse entre le macrocosme, qui est la nature, et le microcosme, qui est l’être humain.

Par Georges Charles


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°45
Extrait du dossier : L'énergie des sens
Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Dans la pratique du Qigong taoïste du Ling Pao Ming, ou « Clarté du Joyau Ecarlate », il existe un exercice important consacré aux perceptions sensorielles.

Cinq perceptions sensorielles et Cinq Eléments
Par le biais des sensations (Tang) ou des perceptions sensorielles (Ganjue), nous mettons directement en relation un organe et ses fonctions avec les mouvements de la nature que sont les saisons de l’année et les périodes de la journée. Cette pratique est donc issue de l’énergétique chinoise classique décrite d’une part dans le Livre des Rites (Li Ji) et, d’autre part, dans le Traité de la Médecine Interne de l’Empereur Jaune (Wangdi Neijing Su Wen). Ce classique explique : Il n’y a rien dans l’esprit (Shen) qui n’y soit parvenu par les sens (Tang). Au Printemps, les yeux informent les muscles et tendons du travail à accomplir. La vue est mise en relation avec l’énergie du Foie qui engendre l’entité viscérale Hun qui est « Principe Vital ». En Eté, la main informe la circulation afin de régulariser celle-ci en surface ou en profondeur. Le toucher est mis en relation avec l’énergie du Cœur qui engendre l’entité viscérale Shen qui est « Esprit ». En Automne le nez informe la respiration de la qualité de l’air inhalé. L’olfaction est mise en relation avec l’énergie des Poumons qui engendre l’entité viscérale Po qui est « Manifestation sensitive ». En Hiver l’oreille informe le squelette des risques de bris ou de chutes. L’audition est mise en relation avec l’énergie des Reins qui engendre l’entité viscérale Zhi qui est « Force de la Vertu ». Pendant les saisons intermédiaires la bouche informe la gustation de la qualité des aliments ingérés. Le goût est mis en relation avec l’énergie de la Rate qui engendre l’entité viscérale Yi qui est « Intention ». Le goût qui gère la nutrition (Yinshi) permet également d’équilibrer, de répartir et d’harmoniser. On distingue donc cinq perceptions sensorielles fondamentales rattachées aux Cinq Eléments, donc aux Cinq Saisons et même à Cinq manifestations spécifiques liées à l’Esprit, donc au comportement humain. Cela donne lieu à un exercice particulier à partir de l’assise paisible (Zuo) ou de la posture debout (Zhan).

Les sept sens !
• Le matin (printemps) est lié à la vue (voir - Jian) et s’effectue dans une phase d’inspir.
• Le midi (été) est lié au toucher (contact direct ou différé - Mo) et ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*