BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail
habillez-vous generation tao


» retour

L’union fait la force !

article

Rencontre avec les chevaliers de la MTC - propos recueillis par Delphine Lhuillier

Depuis de nombreuses années, Génération Tao suit de près et soutient les avancées de la MTC en France. La brillante réussite du 1er congrès national organisé par la CFMTC, la Confédération de Médecine Traditionnelle Chinoise, augure de belles perspectives pour l’avenir.

Par


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°63
Nb de pages : 3

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Plus de 500 personnes se sont réunies les 11 et 12 novembre derniers à Aix-en-Provence pour assister au Congrès de MTC organisé par la CFMTC, la Confédération Française de Médecine Traditionnelle Chinoise, qui regroupe aujourd’hui trois organisations : l’UFPMTC, le SIATTEC et la FNMTC. Des experts comme Eric Marié, Giovanni Maciocia, Zhu Miansheng étaient au rendez-vous. Au final, une grande réussite pour la MTC qui fut célébrée avec enthousiasme et richesse : l’union fait la force !

Aux commandes de cette confédération, une chevalière, Joëlle Vassail, et trois chevaliers, Thierry Vinai, Yves Giarmon et Rodolphe Spiropoulos qui œuvrent au développement de la MTC en France et à la légalisation de la profession grâce aux forces vives qu’ils ont su rassembler. Nous les avons rencontrés…

GTao : Chacune des trois organisations représentées à la CFMTC a-t-elle un rôle spécifique ?

Joëlle Vassail : Il existe des spécificités liées à la création historique de chacune, le SIATTEC en 1987, la FNMTC en 1995 et l’UFPMTC en 1997. Mais c’est la volonté de tous de créer la « profession de praticien en MTC » qui a nécessité le regroupement et induit la création de la confédération. Il s’agissait, par exemple, de former des praticiens compétents, à un niveau égal.
Thierry Vinai : Chacune des organisations œuvre à la reconnaissance de la profession. L’UFPMTC comme la FNMTC s’occupent plus spécifiquement des relations avec l’extérieur, et notamment de l’obtention des diplômes. Le SIATTEC s’occupe uniquement des praticiens, et notamment de leur défense face aux institutions.

Rodolphe Spiropoulos : La création de la confédération a marqué de son empreinte le rassemblement de la MTC en France.

Yves Giarmon : Pour une union dans la diversité. Mais nous travaillons essentiellement sur nos convergences et sur tous les points qui nous réunissent. Cela a permis a création d’un diplôme commun, la mise en place de ce congrès et le lancement de
nombreuses actions sur le terrain. Chacun soutient les autres. Je tiens à préciser que la confédération est un organisme ouvert, prêt à recevoir toute autre organisation qui voudrait y entrer pour faire avancer la MTC.

GTao : En quoi consiste le cœur de vos actions aujourd’hui ?

R. S. : L’action principale de la confédération fut de coordonner les travaux que chaque organisation avait mis en œuvre et de les
finaliser dans un élan commun. On peut évoquer la création d’un code ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*