BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail
habillez-vous generation tao


» retour

L’art du massage traditionnel thaïlandais

article



Comment deux heures de massage peuvent-elles venir à bout de
douleurs datant de plusieurs années ? Découvrez la technique et les vertus du Nuad Dod Rad.

Par Pascal Huart


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°15
Nb de pages : 5

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

L’héritage indien
Contrairement à l’idée que l’on pourrait s’en faire, le massage thaïlandais traditionnel - nuad en langue thaï - ne trouve pas ses racines en Thaïlande mais en Inde. Il se pourrait même qu’il soit né en Egypte mais aucun manuscrit officiel n’a été retrouvé à ce jour, la plupart des ouvrages ou documents ayant été détruits lors de divers incendies, guerres et pillages.
Cette méthode de massage fut introduite en Thaïlande par le fameux médecin indien Shivago Komarpaj il y a 2500 ans environ. Ce dernier était spécialiste en médecine ayurvédique et en pratiques ésotériques. Très réputé à son époque, le savoir-faire de Komarpaj lui valut de devenir le médecin personnel du roi Bimbisara. Contemporain de Bouddha et proche de la philosophie enseignée par ce dernier, son nom apparaît aujourd’hui dans de nombreux pays tels que la Thaïlande, la Birmanie, le Laos ou le Sri Lanka. De nos jours, l’enseignement du Docteur Komarpaj s’est répandu sur l’ensemble du territoire thaïlandais. L’Inde, quant à elle, s’est désormais focalisée sur une autre forme de massage - ayurvédique - plus axée sur le bienfait des huiles.

Bangkok et Chiang Maï, les deux grands courants du massage Thaï
Bangkok et Chiang Maï - au nord de la Thaïlande - sont aujourd’hui les deux grandes villes marquées par le massage Thaï. Les techniques utilisées y sont différentes mais la philosophie et les règles qui le caractérisent restent les mêmes. Le Wat Po - à Bangkok - est cependant considéré comme le lieu officiel au sein duquel se perpétuent les traditions et l’enseignement du massage thaïlandais. Les connaissances se transmettent par voie orale, de maître à élève, et ce, tout au long de l’année. La technique pratiquée est puissante et dynamique, l’approche thérapeutique des points d’énergie - abordée dans les niveaux supérieurs - est précise et plus ou moins proche du shiatsu japonais. Lorsque l’on parcourt le temple de Wat Po, l’on peut observer les diverses inscriptions relatives au massage Thaï gravées sur les murs sur ordre du Roi Rama III en 1882. On remarque également quelques statues représentant les postures d’étirements et de self-massage. La ville de Chiang Maï - au nord de la Thaïlande - quant à elle, se voit partagée entre plusieurs écoles de qualité dont la plus ancienne est sans doute le Old Chiang Maï Hospital. Ici, l’enseignement est plus axé sur les exercices d’étirements et de manipulations. Le ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*