BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail
habillez-vous generation tao


» retour

Besoin de Yin ?

article

Le Qi Gong de la femme sème les graines

Ke Wen, Imanou Risselard et Pol Charoy rejoignent Mme Liu pour une réflexion sur l’importance aujourd’hui d’épanouir nos qualités Yin et le rôle essentiel d’intégration du Qi Gong de la Femme dans ce passage.

Par Madame Ya Fei Liu , Ke Wen


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°36
Nb de pages : 1

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Pol : Peut-on personnifier seul sa pratique ou a-t-on besoin d'un regard extérieur plus avancé pour ne pas se complaire dans certains mouvements ou certaines sensations ? Comment trouver la justesse ?
Mme Liu : Tout dépend du niveau et de l'intelligence de cœur de chacun. Cela fait maintenant six ans qu'un groupe de personnes a été formé au Qi Gong de la femme en France. Certaines ont commencé à concocter leur propre « recette » de Qi Gong. L'une d'entre elles avait de sérieux problèmes gynécologiques et souffrait de frigidité. En pratiquant le Qi Gong de la femme quotidiennement pendant deux ans, elle a commencé à ressentir du plaisir et une véritable joie de vivre qui l'a totalement métamorphosée. En fait, si l'élève hésite dans sa pratique, c'est un signe qu'il doit se faire guider. Mais lorsque les personnes qui ont une vaste expérience énergétique de leur corps apprennent une nouvelle série de mouvements, elles ont généralement rapidement la perception du trajet de l'énergie induit par le mouvement et savent ce qui est bon pour elles, quel mouvement par exemple est en train de remplir une partie qui était vide.
Pol : Comment savoir qu’un mouvement est juste ? Quand une zone ne bouge pas ? Une sensation de plaisir ?
Mme Liu : Le plaisir n'est pas l'objectif de la pratique, mais il est évident que c'est un critère essentiel de circulation de l'énergie. Denis, un élève, nous a témoigné avoir senti qu'une zone était bloquée en faisant circuler l'énergie dans ses trois Dan Tian. Il a donc commencé à faire tournoyer l'énergie dans son Dan Tian grâce à son intention, jusqu’à ressentir si son Dan Tian était vide ou en plénitude. En un an, il a révolutionné sa pratique. Un autre exemple, Sylvie, qui avait connu des problèmes de santé après son accouchement. Elle est parvenue, par une pratique régulière de mouvements de la colonne vertébrale, à réveiller son plaisir et son désir qui ont commencé à remplir tout son être. C'est une réalité du Qi Gong. A un certain moment de la pratique, le plaisir se réveille et il faut pouvoir le guider. Ainsi la première période d'apprentissage est consacrée à la naissance du premier Yang : Yi Yang Sheng. Il est important pendant cette phase d'avoir un très bon professeur. Puis lorsque l'on parvient au réveil des premières sensations, il faut que l'énergie soit transformée, ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*