BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail
habillez-vous generation tao


» retour

Chi Nei Tsang

article

L’automassage par le Qi

Après avoir lu cet article, vous serez convaincu(e) de consacrer 10 minutes par jour à votre ventre… Pour votre plus grand bonheur !

Par Fabienne Flamand


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°60
Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Le Chi Nei Tsang est un art venu de la nuit des temps Taoïstes. Il semblerait que cette technique ancestrale ait été utilisée, aux racines de la Médecine Traditionnelle Chinoise, par les paysans et les moines : les uns parce qu’ils n’avaient pas de médicaments et que masser son ventre demeurait l’un des moyens les plus efficaces et le moins onéreux pour ne pas tomber malade en Chine ancienne, les autres, pour l’ouverture de la zone abdominale à l’énergie vitale et le développement du corps énergétique sur le chemin de l’Immortalité. Pratiqué au 21e siècle, le Chi Nei Tsang réalisé au quotidien sur soi-même préserve bel et bien notre santé et ouvre la voie des pratiques énergétiques les plus subtiles. 

L’automassage du ventre
Nos propres mains nous apportent de la chaleur dès que nous les posons sur notre ventre. Elles apportent tout de suite du réconfort et du lâcher-prise. Le Chi Nei Tsang n’est pas seulement une technique de massage, mais bien un « Qi gong appliqué » à son propre corps d’abord, pour l’appliquer ensuite au corps de l’autre. Le principe du massage du ventre est de remettre en circulation les substances énergétiques apparentées à la phase essentiellement Yin de notre énergie vitale : la digestion, le transport et la transformation lente de la nourriture et des boissons que nous ingérons. Une fois que l’on a accumulé, il faut transformer, recycler ou éliminer. Nos organes digestifs et leurs sécrétions de substances jouent alors un rôle important dans notre santé physique et psychique. Si nous commençons à mal transformer ce que nous mangeons, nous commençons aussi à mal digérer ce que nous ressentons. Et là, il faut agir en prévention de blocages beaucoup plus sérieux où la stagnation, les engorgements, les surpressions s’installent. Là où l’énergie Yin domine, nous devons stimuler le Yang, remettre du mouvement, aider le processus de transformation. Notre ventre a besoin de nous ! Alors que le reste de notre corps s’agite, notre ventre est beaucoup plus discret. Il digère le travail des autres et essaie de le transformer en énergie… Dur, dur ! Là où le rythme des autres ne cesse de s’accélérer, le sien ralentit jusqu’à la stagnation totale quand il n’en peut plus. A ce moment-là, on dit que l’on est en excès d’énergie Yang, ou, selon les cas, en vide d’énergie Yin.

10 minutes par jour !
Dès que nous ressentons ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*