BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail
habillez-vous generation tao


» retour

Médecine manuelle

article

Une technique oubliée ?

Lorsque l’on évoque la MTC, des pratiques incontournables viennent immédiatement à
l’esprit : acupuncture, pharmacopée, diététique, massages… Mais, la plupart du temps, on oublie de citer une autre technique majeure : la mobilisation ostéo-articula

Par Sylvain Merveilleux du Vignaux


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°48
Extrait du dossier : Médecine Chinoise
Nb de pages : 1

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Cette impasse sur la mobilisation ostéo-articulaire est sans doute liée au fait que peu de praticiens l’utilisent au quotidien, laissant ce champ d’investigation aux seuls ostéopathes et chiropracteurs. Sylvain Merveilleux du Vignaux a fait de cette médecine manuelle une spécialité. Il reconnaît que les deux pratiques sont complémentaires. Lorsque l’on évoque avec lui le parallèle entre médecine manuelle chinoise et ostéopathie, il explique avec passion que les techniques chinoises sont bien plus anciennes. Elles ont un objectif commun : traiter la douleur. Et la comparaison peut s’arrêter là car les protocoles de soins divergent rapidement. Pour comprendre le travail du thérapeute, il faut revenir à la définition de la douleur en MTC : « Lorsque le Qi, le sang ou les liquides organiques se bloquent, la douleur apparaît. Toute ma démarche consiste alors à les remettre en circulation. Voilà pourquoi, en MTC, on ne manipule jamais à froid. On effectue, avant toute mobilisation, une séance d’acupuncture, qui agit sur les points des méridiens, puis on pratique un massage profond sur les méridiens tendino-musculaires. Après ce travail, il est possible de traiter les zones de blocages. » Mais il faut faire attention. Il n’y a pas de règles et de protocoles immuables. Massages et manipulations pourront être plus ou moins profonds. Tout dépendra de l’état général du patient et de son bilan énergétique.
Dis-moi où tu as mal…
D’après la philosophie propre à la MTC, l’Homme ne peut exister si et seulement s’il se situe entre le Ciel et la Terre. Partant de ce principe, les Chinois ont divisé le corps humain en trois niveaux : les réchauffeurs. Pour ne pas se compliquer la tâche, ils les ont nommés : supérieur, moyen et inférieur. Ces trois strates correspondent symboliquement au Ciel, à l’Homme et à la Terre. Très concrètement, Sylvain traduit et décompose cette approche de manière très simple : « La tête, c’est le Ciel, la colonne vertébrale représente l’Homme et en deçà de l’articulation sacro-iliaque, on rejoint la Terre. Un point très important car la colonne vertébrale est posée sur le trépied iliaque – sacrum – iliaque. » A l’aide de cette grille de lecture et d’un diagnostic plus traditionnel (langue, pouls, questionnaire…), il décrypte mieux les raisons profondes et réelles de nombreuses douleurs. « Toutes les émotions, quelles viennent du Ciel ou de la Terre atteignent l’Homme. Elles ont un impact privilégié sur une zone du ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*