BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail
habillez-vous generation tao


» retour

La femme et ses fécondités

article

Vers la sagesse de la femme complète par Estelle Phelippeau Métrot

Dans ce texte, Estelle Phelippeau Métrot invite chacune d’entre nous à être créatrice de sa vie et créative dans la vie. A redécouvrir toutes nos fécondités

Par Estelle Phelippeau Métrot


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°67
Extrait du dossier : VOYAGE AU COEUR DU FEMININ
Nb de pages : 3

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Notre créativité, toutes nos fécondités, au-delà de la seule maternité, s’originent dans notre nature cyclique et notre matrice utérine. Chacun, chacune, porte l’empreinte de cette expérience première d’être né(e) d’une mère. Et cette expérience et cette mère ont façonné notre référence initiale au féminin comme à la fécondité. Ainsi, pour la petite fille que nous avons été, comme pour la pensée traditionnelle ou l’inconscient collectif, la fécondité est étroitement associée au devenir-mère, au fait de porter et mettre au monde un enfant.

Féconde, au-delà du devenir-mère
Et quand on n’est pas mère, pas encore, pas en capacité, plus en âge ou simplement pas désireuse de l’être… Qu’en est-il de notre fécondité ? Enfanter, être mère, comme sa mère, suffit-il à se sentir profondément féconde, créatrice de sa vie et créative dans la vie ?
Je suis une très jeune fille, et je désire ardemment un bébé pour réaliser mon potentiel fécond… Devrais-je y renoncer pour d’abord faire ma place dans ce monde ? Je me découvre infertile dans ce couple, je doute de ma capacité à mettre au monde un enfant un jour… Ai-je encore une raison d’être et serai-je capable de créer encore ? Me voilà privée par la maladie de mon utérus ou de mes ovaires… Suis-je encore une femme, que puis-je encore créer ? Je ne ferai pas d’enfant, par choix ou non, parce que c’est une évidence, ou bien c’est inéluctable, comment alors me sentir féconde autrement ? Je consacre toute mon énergie à mes enfants et je me sens vidée, comment me retrouver et exprimer les facettes oubliées de la femme que je suis ? L’heure de la ménopause a sonné, dois-je me résigner et renoncer à mon potentiel fécond ?
Ces questions qui se présentent à nous et nous traversent sous des formes singulières et diverses, avec plus ou moins d’intensité, dans des moments clés de nos vies, sont autant d’occasions, comme des cadeaux, de réinterroger l’association traditionnelle de la notion de fécondité au devenir-mère, de nous éveiller à notre potentiel fécond multiforme, de réveiller, réinvestir, réinventer nos façons d’être fécondes. Devenir-mère est une des facettes possibles du féminin ; si la mère est l’une des expressions archétypales du principe féminin… elle n’est pas la seule ! Il n’est pas nécessaire d’être mère pour se vivre féconde ! Et être mère ne suffit pas à se sentir toute une vie pleinement féconde.

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*