BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail
habillez-vous generation tao


» retour

Ces pensées qui épuisent…

article

Que cachent-elles ?

Quelles sont les pensées qui vous épuisent ? Oui, j’ai bien dit les pensées, et non pas les gens ou les situations.

Par Sandrine Toutard


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°61
Nb de pages : 1

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Quelles sont les pensées qui vous épuisent ? Oui, j’ai bien dit les pensées, et non pas les gens ou les situations. Mais si, vous savez bien, les « je n’ai pas le temps », « je n’y arriverai jamais »…Voilà, vous y êtes. Ecoutez-les bien, et essayez de voir d’où elles proviennent. De vous-même ? Etes-vous sûr de cela ? Ouvrez les yeux et écoutez : d’où vient le bruit, le brouhaha qui vous empêche profondément d’entendre une autre voix, de prendre une autre voie qui vous correspondrait mieux, qui serait plus proche de vos aspirations. Quand se manifeste-t-il ce bruit et quels sentiments éprouvez-vous, perdu dans cette confusion ? « Le monde va mal », « le chômage a augmenté », « l’avenir est incertain »… Etes-vous toujours aussi sûr de fabriquer, vous seuls, ces pensées qui vous sapent et vous laissent exsangues, sans force… ? Maintenant que vous commencez à les repérer, ces pensées qui vous usent, demandez-vous le plus sincèrement possible : quels intérêts ai-je à laisser ces pensées me « sucer la moelle » ? Y aurait-il un intérêt à utiliser toute ma belle énergie à me battre contre un ennemi fabriqué de toutes pièces par moi-même, les autres, la société, plutôt que de laisser vivre un élan vers, un élan pour ? Samouraïs de la conscience, guerriers et guerrières de l’impeccabilité, ces pensées, ces mouches noires qui vivent et tournent sans arrêt à l’intérieur et à l’extérieur de votre tête, ne les déposez pas au vestiaire du dojo. Pratiquez avec. Pratiquez votre art avec la conscience de leur présence et regardez-les tomber une à une plutôt que de les pendre aux portemanteaux et de les remettre telle une peau grise, usée et pourtant si lourde, à la fin du cours où vous étiez il y a encore un instant si lumineux, si parfaitement dans votre élément ! Pratiquez avec, pour confronter vos émotions à ces pensées, pour vous frotter à elles, pour en avoir bien assez, bien marre, et pour sentir la transformation, l’alchimie. Pratiquez avec pour vous connaître entièrement, et pas seulement la partie de vous qui a la noblesse de pratiquer un art, car c’est cela aussi le Tao. Et soyez surpris de vous voir émerger, vous, au bout de ces pensées dont l’odeur cachait votre propre essence. Soyez surpris de vous laisser toucher par des pensées et des émotions que vous croyiez ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*