BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail
habillez-vous generation tao


» retour

Création, procréation, récréation

article



Avez-vous remarqué comme le sexe prend une place importante en été ? Tout se passe comme si cette saison du mariage torride entre Terre et Ciel, l’une ayant ses vapeurs et l’autre ses ardeurs, se transmettait naturellement à ses représentants humains.

Par Patrick Shan


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°33
Extrait du dossier : Jing, vivre son énergie sexuelle
Nb de pages : 4

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Avez-vous remarqué comme le sexe prend une place importante en été ? Tout se passe comme si cette saison du mariage torride entre Terre et Ciel, l’une ayant ses vapeurs et l’autre ses ardeurs, se transmettait naturellement à ses représentants humains, elle alanguie sur la plage, et lui tournoyant autour… ou l’inverse !

L’union du yin-yang à l’origine de la création
Ce que l’été semble insuffler au corps, il le transmet aussi à l’esprit. Car le désir n’est rien sans l’amour, et comment mieux décrire ce sentiment que comme un mélange de chaleur et de lumière ? Bref, ce jeu fébrile du Yin et du Yang qui en été a été baptisé plus prosaïquement «Sea, Sex and Sun», trouve en médecine chinoiseune justification originale, qui part du postulat suivant : l’univers est formé à partir d’un couple Yin-Yang, d’un principe mâle-femelle, le Ciel et la Terre (Dian Di), que l’on nomme la Création. L’acte sexuel représente lui aussi un acte de création… de Pro-création, de Re-création, de Ré-création... Il met en œuvre, à travers l’union de l’homme et de la femme, l’énergie de l’univers qui se perpétue depuis ses origines (Yuan Qi) à travers de nouvelles formes de vie. Le Livre des Rites (Li Ji, ch. 50) dit : Si le Ciel et la Terre ne s’étaient point unis, les myriades de choses ne seraient point nées. C’est grâce au grand rite du mariage que l’humanité subsiste à travers la myriade de générations. Le Pacte de la Triple Equation, classique alchimique taoïste écrit en 150 après J-C, exprime ainsi la dimension cosmique et le caractère naturel de l’union de l’homme et de la femme : Dépenser la semence (le fait du Ciel et de l’homme) et donner forme à cette semence (le fait de la Terre et de la femme), c’est ce que font naturellement le Ciel et la Terre, aussi naturellement qu’un feu monte une fois embrasé, et que l’eau descend quand elle tombe. Ces phénomènes sont parfaitement naturels, ils agissent ainsi sans qu’on le leur ait enseigné. Cette tendance était là dès les premiers commencements, et on n’y changera jamais rien. Quand on considère attentivement la femelle et le mâle unis dans le coït sexuel, le « dur » (pénis) et le « mou » (vagin) sont étroitement conjoints ensemble (…) parce qu’ils ont atteint l’union. Cette chose ne s’accomplit pas par une habileté particulière, et on ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*