BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail
habillez-vous generation tao


» retour

Structures corporelles

article

L’expérience du ressenti

Lorsque le Qi circule, il traverse nos structures corporelles. Os, muscles, systèmes sanguins ou nerveux, tous n’ont pas la même densité. En voici une brève lecture ostéopathique.

Par Julian King


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°60
Extrait du dossier : LA FORCE CACHÉE DU QI !
Nb de pages : 1

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Quand l’ostéopathe pose ses mains sur le corps du patient, il doit savoir sur quelle structure il se trouve. Cette connaissance ne vient pas uniquement d’un savoir anatomique, mais parce qu'il a appris à sentir sur quel tissu il agissait. Un des principes fondamentaux de A.T. Still, le fondateur de l'ostéopathie, consiste à dire que la structure gouverne la fonction ; un autre, que la règle de l'artère est reine. Ce qui veut dire que si le système sanguin fonctionne bien et si les structures sont ajustées, le corps a tout ce dont il a besoin pour vivre. Ce principe ostéopathique transposé aux arts corporels signifie qu’une bonne pratique énergétique devrait se concentrer dans un premier temps sur la fluidification du corps pour enlever en douceur les « anneaux de tension » qui se sont mis en place au cours des années. Une fois le corps fluidifié, l'expérimentation des différentes « densités » du corps peut alors commencer. Je parle de densité car chaque structure corporelle (fascias, tendons, muscles, organes, système nerveux, système sanguin…) possède la sienne propre. En travaillant les structures du corps ou ses liquides (système sanguin, nerveux), le pratiquant en arts énergétiques peut prendre conscience des structures à libérer pour que le corps puisse s'adapter à son milieu et s’accompagner vers une autoguérison.


Apprendre à sentir…
Comment pouvons-nous savoir si un fruit est mûr ou pas ? Inutile de l'ouvrir ou de l'écraser pour le savoir. En le touchant délicatement et en le pesant dans nos mains, nous pouvons très bien sentir si le fruit peut être mangé aujourd'hui ou dans quelques jours. En fait, c'est la densité de la structure interne que nous sentons en touchant l’externe. Si vous n'avez jamais expérimenté le toucher les yeux fermés, je vous le conseille… Car nous n'avons pas besoin de voir ce qui se trouve sous nos doigts pour « sentir ». Nous pouvons donc connaître en ressentant. Aussi, si vous pratiquez un mouvement de Qi Gong, de Taiji ou de Wutao (qui explore toutes ces densités), vous pouvez lui donner différents accents : dense et/ou léger, comme des pleins et des déliés. Mais comment comprendre corporellement ces différentes densités ?
Les os sont les structures les plus denses du corps (après les dents). Si vous avez déjà touché un os de poulet avant de le mettre au four, vous avez pu constater qu'il était plutôt dur. Mais cette dureté n'est pas ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*