BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail

Partenaires - Annonceurs

Wutao School

habillez-vous generation tao


» retour

Cai Gao Chao

article

Jouer chaque style de Taiji Quan

Arrivé en France en 1989, ancien artiste de l’Opéra de Pékin, Cai Gao Chao a reçu une formation classique complète.
Aujourd’hui, il enseigne les arts énergétiques (Taiji et Qi Gong) avec une vision qui transcende les différends d’écoles.

Par Gao Chao Cai , Génération Tao


Ajouter à la taothèque

Nb de pages : 3

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

GTao : Il y a beaucoup de disciplines dans l’Opéra de Pékin. Par laquelle avez-vous commencé ?
Cai Gao Chao : L’art de l’Opéra de Pékin est un art très spécial. Il y a effectivement toutes sortes de disciplines. Du chant, de la comédie, des acrobaties, du Wushu, de la musique… Car il existe une multitude de personnages qui possèdent chacun des formes et des caractères très différents mais très bien définis. A l’école de l’Opéra, tout le monde passe par la même préparation : la souplesse, l’étirement, et le renforcement du corps, notamment des jambes et de la colonne vertébrale. On apprend ce qui est nécessaire à tous les personnages. Les 4 bases de l’art de l’Opéra c’est Xin Shen Yi Qi : la posture, l’esprit, l’intention, et l’énergie. Ces 4 qualités sont nécessaires pour monter sur scène. Si l’une manque ou fait défaut, tu ne deviens pas artiste d’Opéra.

GTao : Xin, Shen, Yi, Qi, cela ressemble aux préceptes du Wushu, notamment aux arts internes. Existe-t-il d’autres techniques pour acquérir ou travailler ces qualités ?
Cai Gao Chao : Opéra et Wushu ont des racines communes. Mais il y a aussi des différences. Dans le Wushu, on a une préoccupation martiale. On cultive les mouvements avec leurs différentes applications, dans un souci d’efficacité. Si je donne un coup d’épaule ou un coup de pied, il faut mettre l’intention dans le mouvement, savoir à quoi il sert. Dans l’Opéra, il s’agit d’une théâtralisation du Wushu. C’est-à-dire que je n’ai plus la nécessité de l’efficacité de l’application. Mais il faut que de l’extérieur, le public comprenne bien ce que j’exprime. Quelqu’un qui n’a pas fait de Wushu n’aura jamais la qualité pour exprimer cela. On ne peut pas jouer le Wushu si on ne l’a pas pratiqué.En Opéra, on dit que le personnage est créé par Shen Yi Qi. Il faut avoir un bagage suffisant pour bien rendre les caractéristiques de chaque personnage.

GTao : Entre toutes les disciplines de l’Opéra, y a-t-il un ordre d’apprentissage ?
C.G.C. : Pas vraiment.

GTao : On associe souvent le Taiji Quan à l’âge mûr. Mais vous avez pratiqué le Taiji Quan pendant votre formation. Quand et comment cela est arrivé ?

C.G.C. : C’est mon professeur qui m’a dit que je devais pratiquer le Taiji Quan. Quand j’étais petit, je courais beaucoup et je sautais partout. J’avais ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*