BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail
habillez-vous generation tao


» retour

Lympho-Energie

article

Une discipline qui allie relance lymphatique manuelle et énergétique chinoise pour optimiser nos ressources énergétiques

Si on a longtemps cru qu’il fallait travailler en force pour obtenir des résultats dans le domaine des techniques manuelles, la Lympho-Energie, qui est une nouvelle conception du drainage lymphatique, nous montre le contraire.

Par Dominique Jacquemay


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao hors-série n°4 : Massages & thérapies manuelles
Extrait du dossier : Massages d’aujourd’hui
Nb de pages : 4

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Si on a longtemps cru qu’il fallait travailler en force pour obtenir des résultats dans le domaine des techniques manuelles, la Lympho-Energie, qui est une nouvelle conception du drainage lymphatique, nous montre le contraire. Il s’agit d’une technique manuelle très douce qui associe un travail sur les points d’énergie pour différentes indications de bien-être et de prévention de la santé : le stress, la perte de vitalité, la fatigue, le ralentissement de la circulation sanguine, la rétention d’eau, la cellulite… Bref, une véritable panacée qui renforce également l’immunité.

Qu’est-ce que la lymphe ?
Au cours de l’histoire, la lymphe a été un des liquides du corps qui est resté le plus longtemps méconnu. Cela est probablement dû à la transparence et à la limpidité qui lui a donné son nom (le mot latin limpidus, clair, limpide). Ce terme a été employé en 1653 dans Nasa Lymphatica, traité écrit par Thomas Bartholin à Copenhague. Si certaines sociétés traditionnelles avaient quelquefois la notion d’un «sang blanc» par opposition au «sang rouge», il semble qu’elles n’aient pas réellement distingué le système lymphatique comme une voie spécifique de retour du sang, passant par des ganglions lymphatiques, parallèles au circuit veineux. Les Grecs, qui ont été à l’origine de la conception anatomique de l’Occident, parlaient de «vaisseaux lactés» (Hérophile, Erasistrate). On se rappelle aussi que dans les quatre tempéraments d’Hippocrate, on retrouve à côté du tempérament «sanguin», «biliaire» ou «atrabilaire», le tempérament «lymphatique». Celui-ci n’a d’ailleurs que peu de véritable rapport avec la lymphe. En réalité, le fait que les Grecs connaissaient le système lymphatique est aujourd’hui très discuté. N’oublions pas que leur anatomie consistait en une circulation de liquides, d’humeurs, et d’air (pneuma) dans le corps.

La lymphe et les liquides organiques
Il a fallu attendre les premiers anatomistes du début du 17e siècle pour isoler ce liquide du reste de la circulation sanguine : Asseli sur le chien (1662), le Français Jean Pecquet (1651), et surtout le Suédois Olof Rudbeck (1651). Le corps humain est composé de 70 % d’eau. Celle-ci est constituée par le liquide intracellulaire et le liquide extracellulaire. Dans ce dernier compartiment l’on trouve le sang, le liquide interstitiel (qui baigne l’ensemble de nos cellules) et la lymphe. Ils sont des lieux d’échanges permanents. La lymphe représente 15 % du poids corporel. Cet «élixir de vie» tel que le nommait Alexis Carrel baigne la plupart de nos tissus ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*