BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail

Partenaires - Annonceurs

Heureusement.orgINREES TVGRETT

habillez-vous generation tao


» retour

Entre nature instinctive et appel de l’âme

article

Rencontre avec Isabelle Gueudré, art thérapeute

Par Isabelle Gueudré


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°65
Nb de pages : 1

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

ngagée dans l’écoute du mystère de la vie, Isabelle Gueudré évoque l’importance d’être en prise directe avec sa nature instinctive, pour écouter l’appel de son âme. Un chemin qu’elle propose d’explorer dans ses ateliers autour des contes de la psychiatre Clarissa Pinkola Estés, auteur de « Femmes qui courent avec les loups ». Elle nous livre ses réflexions
« sauvages ». Ma rencontre avec le livre « Femmes qui courent avec les loups » de Clarissa Pinkola Estés m'a, comme beaucoup d'autres femmes, questionné véritablement sur ce qu'est le féminin qu'elle nomme « La femme sauvage ». Le mot sauvage est entendu ici dans son sens originel qui est « vivre une vie naturelle ». Qu'est-ce que vivre une vie naturelle ? C'est être en prise directe avec la réalité du moment, dans la conscience de ce qui est et non se maintenir dans un état de rêverie stérile ou d'illusion au détriment de sa propre créativité. Etre créative, c'est goûter à cette énergie de vie qui nous traverse. La nature instinctive demande d'être dans ses tripes et non dans sa tête. Ce n’est ni un fantasme, ni un concept. Les femmes ont particulièrement besoin d’entrer en contact avec leur nature sauvage pour « résoudre » des problèmes très concrets. J’ai pu en avoir la preuve, récemment, lors d’un voyage en Amérique centrale, au Costa-Rica, où j’ai rencontré des femmes de la tribu des Bri-bri, qui m’ont confié leur histoire. Au sein de la tribu, le travail venant à manquer, les hommes sont partis en ville et ils ont commencé à entrer dans l'enfer de la dépendance à l'alcool. Devant ce constat, les femmes du village, qui n'osaient jamais prendre la parole auparavant, se sont rassemblées et ont commencé à prendre position. Elles ont créé une coopérative et ont réfléchi aux potentiels de leur communauté et de la terre où elles vivaient. Après concertation, est né le projet de promouvoir la culture du cacao et de mettre en place un projet d'éco-tourisme afin que chacun puisse travailler et faire fructifier ces deux idées. Les deux projets se sont pleinement réalisés et depuis, les hommes sont revenus dans le village, il y a maintenant des écoles pour tous les âges de la vie et chaque génération peut vivre harmonieusement dans sa tribu
en ayant sa place. C'est, pour moi, une belle illustration de la possibilité de renouer avec le sauvage, ici porteur d’une véritable puissance créative. Sauvage s'entend dans le sens d'être ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*