BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail

Partenaires - Annonceurs

Heureusement.orgINREES TVGRETT

habillez-vous generation tao


» retour

Le Coq fait sa cour Horoscope 2005

article



L’observation des étoiles par les Chinois remonte à une époque très ancienne. Elle est accompagnée d’un art très pointu de la divination. Le mercredi 9 février prochain, nous célébrerons l’entrée dans l’année du coq. Ambiance…

Par Eulalie Steens


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°35
Nb de pages : 5

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Les premières formes de divination connues en Chine remontent à la dynastie Shang (dates traditionnelles : 1765 avant JC–1122 avant JC). Il s’agit d’os ou d’omoplates de moutons et d’écailles de tortue qui sont fissurés grâce à un tison, chauffé à blanc vraisemblablement grâce aux rayons solaires. L’observation des craquelures donnait une réponse à une question donnée. En ces temps reculés, cette technique faisait partie du rituel et était un privilège royal. Plus tard, on prit l’habitude d’écrire la question et la réponse sur le support. Le temps avançant, les textes s’allongèrent. C’est ainsi que l’on a pu repérer, sur ce que les Chinois appellent jiaguwen, des relevés astronomiques. Le premier panorama complet sur l’astronomie et l’astrologie est dû à Sima Qian. Il vécut de 146 à 86 avant JC, à la Cour des Han Antérieurs. Considéré comme le premier historien qu’ait connue la Chine, il portait le titre de « Duc Grand Astrologue ». Dans son ouvrage Shiji il entreprit de rédiger l’histoire de son pays depuis les origines. Il y traite du calendrier et aborde les planètes sous le titre : « Les Gouverneurs du Ciel ». Que ce soit l’Etoile Polaire, les 28 Mansions (ou constellations), le Soleil, la Lune ou les Cinq Planètes, toutes jouent un rôle primordial en astrologie. Leur position, leur marche (en ligne droite, en zig-zag, en rétrogradation), leur couleur, leur lever ou leur coucher, etc. sont minutieusement observés et répertoriés. De multiples pronostics en sont tirés touchant la vie quotidienne, les travaux agricoles. L’ensemble de ces observations servait essentiellement à l’art de bien gouverner l’Etat. Toutefois, le plus ancien texte traitant de cette astronomie-astrologie est un manuscrit sur soie, découvert il y a une trentaine d’années, dans une tombe princière à Mawangdui (site archéologique situé à 4 km de la ville de Changsha dans la province du Hunan), le Wu xing zhan, « La Divination par les Cinq Planètes ». Il semblerait qu’il soit le développement d’un ouvrage plus ancien : « Le Manuel de l’Etoile » écrit par les deux premiers astronomes chinois dont l’histoire ait retenu le nom : Gan De et Shi Shen. Le manuscrit de Mawangdui, lui, aurait été rédigé aux environs de 170 avant JC. Les conceptions célestes chinoises diffèrent de celles élaborées par les Grecs anciens (par rapport à l’écliptique). Les Chinois, eux, établirent leurs calculs sur l’Etoile Polaire et sur les étoiles circumpolaires (qui ne ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*