BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail
habillez-vous generation tao


» retour

Cycles menstruels et Taoïsme

article

Ai-je coupé la tête du dragon ? par Benj Drouet-Rousseau

Dans ce texte, l’auteure nous fait part de son cheminement et de la façon dont les pratiques taoïstes lui ont permis d’accéder à son être profond.

Par Benji Drouet


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°67
Extrait du dossier : VOYAGE AU COEUR DU FEMININ
Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Au printemps 1998, après une semaine de pratiques enseignées par Maître Mantak Chia, dans son centre Tao Garden en Thaïlande, j’ai vécu l’arrêt de mes cycles menstruels.

Une pratique alchimique
Il s’agissait d’une semaine de pratique de « Kan et Li », traduisons par « Eau et Feu » qui correspondent à : EAU = l’énergie sexuelle et FEU = l’amour. Pour résumer, durant cette pratique alchimique, nous conduisons dans le corps, selon des circuits précis, l’énergie orgasmique et l’amour, qui en se rencontrant produisent une forme d’énergie appelée « vapeur ». Celle-ci est ensuite conduite dans les méridiens, les organes, etc.
Les mois qui ont suivi, j’ai continué les pratiques de base. Celles-ci faisaient déjà partie de mon quotidien et j’ai constaté avec surprise que mes cycles ne revenaient pas. Je m’appliquais à pratiquer le « sourire intérieur », à transformer mes émotions grâce aux six sons, à activer l’orbite microcosmique. Tous les jours, je pratiquais au moins 30 minutes de Chi Kung et, à chaque fois que je ressentais l’énergie sexuelle (activée ou dormante), je la mettais en circulation dans l’orbite microcosmique, et ce, plusieurs fois par jour. Plus je pratiquais, plus cela devenait facile, et presque automatique.

« Ai-je coupé la tête du dragon rouge ? »
Il s’agit de l’expression taoïste pour exprimer l’arrêt des cycles menstruels par la pratique. Après une année, je me suis questionnée : suis-je ménopausée ? J’ai donc décidé de stopper une partie de la pratique. Trois jours après : j’ovulais ! Et à ce moment-là, j’ai ressenti une très grande fatigue, j’ai eu la sensation que l’énergie quittait mon corps. Deux semaines plus tard, j’ai eu mes règles. Et la fatigue fut plus importante encore. Pendant quelques mois, j’ai pu constater la régularité de mes cycles, leur « expression » (quantité, qualité du sang, sensations) et j’ai pu vivre leur impact sur mes corps physique, émotionnel, mental, énergétique et spirituel. Puis, j’ai repris ma pratique. C’était plus difficile car je travaillais à l’époque et ma pratique n’était pas aussi intense qu’au centre taoïste. Néanmoins, les cycles se sont arrêtés. J’ai alors répété ce processus trois fois. Aujourd’hui, je suis peut-être ménopausée… Qu’importe ! L’énergie sexuelle circule dans mon corps, je ressens
toujours l’activité de mes ovaires et l’énergie qu’ils me donnent. Je suis en excellente santé et heureuse !

L’importance de la pratique
L’arrêt des cycles n’est pas un objectif en soi, et n’est pas « obligatoire » pour progresser dans ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*