BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail
habillez-vous generation tao


» retour

Domologie

article

Une histoire d'amour entre les lieux et les hommes

Pour certains, géobiologie et Feng Shui ont leurs limites. Luc Dambrin,
architecte, nous témoigne de son expérience qui l’a conduit à créer la domologie, discipline holistique intégrant la dimension de conscience humaine.

Par Dambrin Luc


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°22
Extrait du dossier : Feng Shui, l'harmonie de votre habitat
Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Au cours de ma pratique d’architecte, j’ai tout à tour rencontré la géobiologie puis le Feng Shui, les intégrant dans mes projets de constructions et d’aménagement. Mais très vite, je me suis aperçu des limites de l’une et de l’autre. Chacune d’elles a certes le souci de la santé des personnes dans leurs espaces de vie et de travail, mais la géobiologie ne se cantonne qu’aux éléments telluriques et qu’à certaines activités humaines porteuses de nuisances, tandis que le Feng Shui mériterait une occidentalisation de son esprit. La première voie, fondée sur des statistiques, limite les actions et enferme l'homme, habitant ou géobiologue ; la seconde relève d'un mode de pensée et de vie orientale et incline, pour un occidental, à appliquer des règles rigoureuses engendrant un système limitatif.

Les principes de la domologie
Comme la géobiologie, la domologie étudie pour chaque lieu deux sortes d'influences : l'influence conjuguée de la terre et du ciel sur l'homme, et accessoirement, sur la plante et l'animal, due aux eaux souterraines, réseaux telluriques, radioactivité, etc. Et les influences des activités humaines sur l'homme lui-même : courants électriques, électromagnétiques, radioactivité, etc.
Comme le Feng Shui, la domologie analyse les rapports entre l'homme et ses lieux : nature du terrain, vents, dragons, formes et volumes des constructions, etc., dans un esprit d'harmonisation avec les courants locaux du souffle cosmique.
Ainsi, la domologie n'a guère gardé de la géobiologie que les facteurs liés au développement des techniques modernes et contemporaines -électricité, électromagnétisme et radioactivité-, et préfère la tradition du Feng Shui pour l'étude de l'environnement. Cette dernière reprend en effet les quelques éléments cosmo-telluriques de la géobiologie, mais les développe avec la finesse et la prudence orientales. Elle y ajoute en outre les autres facteurs constitutifs d'un lieu : le relief, l'ensoleillement, les vents, les températures, les constructions existantes capables de modifier les énergies d'un paysage, les champs d'énergies résultantes des activités humaines ou dues aux formes tant physiques que psychiques ou spirituelles ; bref, l'esprit du lieu lui-même.
Au-delà de cette approche holistique, le Feng Shui interpelle la domologie par sa manière d'aborder les énergies des hommes et des lieux.

Le lieu et ses énergies
A l'inverse des géobiologues qui ne tiennent compte que des nuisances pour l'homme (le cours d'eau souterrain apporte le stress, la faille, le cancer, etc.), les domologues, comme les hommes du Feng Shui, établissent des rapports singuliers et ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*