BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail

Partenaires - Annonceurs

Wutao School

habillez-vous generation tao


» retour

Lo Man Kam

article

« Ne jamais regarder, juste sentir ! »

Neveu de Yip Man, Sifu Lo Man Kam reste l’une des grandes figures du Wing Chun, la « boxe du printemps radieux », rendu populaire par Bruce Lee . De passage à Paris avec son fils, nous les avons rencontrés. Ressenti et sensation apparaissent comme les maî

Par Delphine Lhuillier , Man Kam


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°40
Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

GTao : Quand avez-vous commencé la pratique des arts martiaux ?
Lo Man Kam : En 1950, j’avais alors 18 ans, j’ai commencé à étudier le Choi Li Fat, un style des boxes du sud de la Chine. Pendant 10 ans, je me suis entraîné tous les jours. Puis en 1960, j’ai quitté Hong-Kong pour Taïwan. Je souhaitais devenir militaire de carrière. Je suis entré dans une école militaire où j’ai pratiqué le judo et le chinna avant d’intégrer les forces spéciales de l’armée. J’ai quitté celle-ci en 1975 et j’ai ouvert mon école pour y enseigner le Wing Chun. Aujourd’hui, à 73 ans, cela fait 31 ans que je pratique cette discipline. Pas mal non ? — rires —

GTao : La réputation du Win Chun dans les arts martiaux chinois est d’être essentiellement un art de combat. Qu’en pensez-vous ?
LMK : Il existe beaucoup de manières d’aborder le Wing Chun, comme c’est le cas pour de nombreuses choses. Prenez cet objet — Lo Man Kam se saisit du bougeoir devant lui — , vous avez choisi d’y mettre une bougie. Vous pourriez l’enlever et l’utiliser comme un verre. On peut aborder et utiliser le Wing Chun comme on le souhaite : pour combattre, améliorer ses sensations, développer son acuité et sa concentration, retrouver sa spontanéité ou comme un art de vivre. Mais sa première vertu est de renforcer notre santé car elle est le fondement de tout. Sans elle, on ne peut rien faire, et surtout pas combattre. Pour construire un building, il faut de solides fondations. Sans cela, rien ne peut être bâti.

GTao : Qu’en est-il pour vous aujourd’hui ?
LMK : La pratique du Wing Chun renforce ma santé, notamment parce qu’elle stimule le Qi, les organes, le cœur et facilite la circulation sanguine. En Chine, on dit : « Si le cœur est fort, le corps est fort ». A condition de pratiquer régulièrement. Aussi comme le soleil se lève et se couche chaque jour, je ne cesse jamais de m’entraîner.

GTao : Et la pratique éveille-t-elle l’âme ?
LMK : Si le corps est sain, le mental est forcément sain. Et un esprit sain engendre de bonnes personnes, des personnes justes.

GTao : Quel est pour vous l’enseignement essentiel du Wing Chun ?
LMK : Le « feeling » ! Entretenir la spontanéité. Et pour cela il est ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*