BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail

Partenaires - Annonceurs

Wutao School

habillez-vous generation tao


» retour

Le tao des jambes d’or

article



Surnommé “ Jambes d’Or ”pour son art des coups de pied, Roger Itier fait partie de nos champions de Kung Fu Wushu les plus titrés. A 38 ans, les graines de la maturité ayant germé, il nous parle de l’importance des jambes pour à la fois combattre et s’en

Par Delphine Lhuillier , Roger Itier


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°7
Extrait du dossier : Yi Quan, Da Cheng Quan et Wu Shu
Nb de pages : 5

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Gtao : Roger, peux-tu nous parler de ton évolution, de ta pratique des arts martiaux chinois et de ton intérêt particulier pour les techniques de jambes ?
Roger Itier : Je ne me suis pas spécialisé mais j’ai été attiré dans le wushu par l’efficacité et l’esthétique souvent exprimées par des techniques aériennes plutôt que par des techniques de bras. User de ses jambes était peu apprécié dans la culture française, comme en témoigne la mauvaise réputation de la “savate”. On appellait “le noble art” la boxe anglaise qui n’utilisait que les poings. Or je trouvais les poings violents et agressifs. L’emploi des jambes, souvent spectaculaire, prônait la compréhension d’une certaine technicité et la puissance. Il suffit de regarder la grosseur d’une cuisse et d’un bras pour comprendre tout de suite l’effet dévastateur d’un coup de pied, indépendamment de l’allonge et du symbole martial qu’il évoque.

Gtao : Les jambes seraient-elles plus efficaces que les bras ?
R. I. : Non. Qu’entendons-nous par efficacité ? L’efficacité d’un art martial est permanente. Pas seulement contre un adversaire qui s’est échauffé et préparé à une compétition, mais contre plusieurs personnes, quand, après un bon repas, on a le ventre plein, quand on est dans un pantalon serré, quand on est dans une surface qui ne permet pas le libre déploiement de certaines techniques. Aujourd’hui on est vainqueur, demain on est perdant. Dans ce genre d’affrontement, il n’y a pas de champion. Lorsque l’on en arrive à utiliser des techniques martiales pour sauver son intégrité, c’est un constat d’échec. On n’a pas pu faire autre chose. C’est toujours dommage.

Gtao : Tu as eu des modèles ?
R. I. : Naturellement. Trois personnes m’ont influencé, Bruce Lee, un autre acteur chinois peu connu des profanes, Tan Tao Liang dit “flash fleg”, aux coups de pieds percutants et, plus tard, j’ai eu la chance de rencontrer un grand champion américain, Bill Wallace, surnommé “la jambe gauche la plus rapide du monde”. Sa jambe droite blessée, il ne pouvait utiliser qu’une jambe gauche devenue foudroyante. Tous les trois m’ont fait persisté dans ma démarche et dans mon amour des techniques de jambes.

Gtao : Peut-être une influence plus intime?
R. I. : Ma mère a une double luxation congénitale des hanches et elle boite. Elle est née par un siège, la grossesse pouvait se révéler dangereuse. Je suis d’ailleurs fils ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*