BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail

Partenaires - Annonceurs

Wutao School

habillez-vous generation tao


» retour

Bruce Lee, le philosophe du mouvement

article



Héritier de la tradition orientale et de la modernité occidentale, Bruce Lee fit connaître le Kung Fu Wushu au monde entier. Au cours de sa vie, il a cherché la vérité dans l’efficacité martiale. Comment poursuivre
son œuvre ?

Par Manikoth Vongmany


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°14
Nb de pages : 8

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Le désir de tout un peuple
Le 27 novembre 1940 (l’année du Dragon) à San Francisco, lors d’une tournée de son père alors chanteur dans une troupe d’opéra, l’un des plus beaux fruits de la diaspora asiatique vit le jour, Lee Jun Fan (“retour”) dit Bruce Lee. Il vécut par la suite son enfance et son adolescence à Hong-Kong avant de revenir à son lieu de naissance en 1959 pour y réaliser le rêve américain. Les Chinois désignent San Francisco par “les Anciennes Montagnes de l’Or”, lieu hautement symbolique de leur immigration qui a commencé au XIXe siècle. Il faut savoir que cette dispersion de main d’œuvre chinoise dans le monde correspond avec la fin de la traite des Noirs et l’abolition de
l’esclavage en 1865, la généralisation de la navigation à vapeur, et la mise en valeur des Pays Neufs que sont le Canada, l’Australie et les États-Unis. On a d’ailleurs surnommé cette traite des coolies chinois “le commerce des cochons de lait”. En naissant “accidentellement” à San Francisco, l’âme de Bruce Lee s’imprégnait du désir profond de tout un peuple à changer de vie avant de retourner à Hong-Kong, qui allait être successivement occupé par les Japonais et les Anglais. A la lumière de cette histoire collective, on saisit mieux sa force à faire évoluer l’esprit traditionnel chinois vers la modernité occidentale. D’après la psychologie systémique*, Bruce Lee aurait occupé la place dans la communauté chinoise de l’individu qui portait en lui le désir de changement refoulé ou non manifesté du groupe humain. La création de son style, le Tao Jeet Kune Do, est le résultat d’une synthèse entre des techniques du monde entier. Ajoutons que sa mère Grâce était à moitié allemande et qu’il se maria par la suite en 1964 avec Linda Emery, une Américaine immigrée du Caucase d’origine anglaise et suédoise.

La force du Kung Fu
Cette biographie résumée permet déjà de mieux comprendre la dimension internationale du personnage.
La fermeture de l’esprit chinois dans des codes, des traditions, des rites, des valeurs familiales et sociales héritées du confucianisme ne pouvait convenir à la soif de connaissances de Bruce Lee, enfant métissé. Il est vrai que la Chine, les Chinois que l’on rencontre quotidiennement, sont davantage confucianistes, voire communistes, que taoïstes, bien que le Tao soit à la source de cette grande civilisation. Une histoire qu’il racontait résume très bien sa perception de ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*