BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail
habillez-vous generation tao


» retour

Voix du corps et corps de la voix

article

L’émotion à travers les sons

A travers ce texte, Gilles Avisse nous invite à aller à la rencontre de nous-mêmes par le chant.

Par Gilles Avisse


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°68
Extrait du dossier : LES VOIES DU MASCULIN
Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Chanter ? Rien de plus simple ! Rien de plus traditionnel ! Pourtant force est de constater que les chorales, les chœurs ou les stages autour de la voix sont principalement, voire parfois exclusivement, fréquentés par des femmes. De là à penser que leur voix chantée fait peur aux hommes, il n’y a qu’un pas. Car si la voix parlée, et, bien sûr dans un registre grave, est vécue comme une mâle affirmation de soi — il n’y a qu’à aller dans les tribunes des stades de football pour s’en convaincre — la voix chantée est souvent perçue par les hommes eux-mêmes comme dévalorisante, impudique ou féminisante. Elle montre trop de nous. Elle fait peur. Et si elle se fait entendre, c’est forcément avec des accents de basses profondes, en tant que signe d’appartenance à un groupe où l’on est « de vrais mecs » qui « mettent leurs attributs sur la table »… Mais qui chantent d’une seule et même voix !
Or, aller à la rencontre de sa voix va à l’encontre de ce phénomène parce que c’est aller à la rencontre de soi-même, mais aussi de l’autre, de l’inconnu et que, comme toute recherche personnelle, retrouver le naturel de sa voix comporte une belle part d’aventure : à savoir, laisser tomber les masques pour aller dans des directions parfois inattendues, lâcher le contrôle pour se laisser aller à (re)trouver la singularité et la profondeur de sa propre voix, véhicule d’émotion pour soi et pour l’auditoire. En quelque sorte, se mettre à nu. En oubliant les modes et les apparats, pour accepter le son de sa propre voix. D’autant que le son que nous percevons à l’intérieur de nous-mêmes n’est pas celui que reçoit l’auditeur. Voilà pourquoi tant de gens sont étonnés en entendant leur voix enregistrée et ne la reconnaissent pas.


Ainsi les hommes auraient-ils peur de perdre une partie de leur virilité en exposant leur instrument, leur voix, avec ses forces et ses faiblesses ? Car si l’on chante, c’est en poursuivant le même but que lorsque l’on parle : afin de communiquer une parole qui tient à cœur, transmettre un texte, faire passer un message et en conséquence des émotions. Bien sûr, s’y accolent des petites notes de musique… qui posent tant de gros problèmes à certains de nos congénères ! Pourtant, il est possible de chanter une partition, un air, une chanson sans se perdre dans la ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*