BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail
habillez-vous generation tao


» retour

Entretien avec Rapahël Colicci

article

De l’humus à l’humain.

Amoureux des oliviers et de la nature, Raphaël Colicci nous fait découvrir sa passion et le jardin magique qu’il a créé à Saint Privat, dans l’Hérault.

Par Raphaël Colicci


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°69
Extrait du dossier : VERS UNE NUTRITION CONSCIENTE
Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif


GTao : Raphaël, vous avez créé un jardin extraordinaire à Saint-Privat, où se côtoient des variétés d'arbres fruitiers rares. Comment ce jardin est-il né ?

Raphaël Colicci : après trente ans de travail thérapeutique, je voulais vivre ma deuxième passion, l’agriculture et la biodiversité. Nous avons entrepris de planter et de cultiver un verger en biodynamie à Saint-Privat, petit village médiéval situé en pleine nature sauvage dans les contreforts du Larzac. La perte du patrimoine fruitier français s’étant accélérée ces trente dernières années, nous avons construit notre projet autour de la sauvegarde de la biodiversité en favorisant l’agriculture biodynamique*, un modèle économique durable et respectueux de la nature. L’originalité du projet tient aussi à la vente d’anciennes carrières de grès au sol stérile devenues une oasis où poussent plus de mille oliviers et arbres fruitiers anciens ou rares. Souvent décriées, ces méthodes de culture (alternatives) considérées comme inefficaces et ésotériques, ont pu rapidement régénérer un sol sans vie.

GTao : ce jardin est-il un manifeste pour nous encourager à réapprendre à nous alimenter ?

R. C. : mon engagement pour la défense de la biodiversité ne se limite pas à sauvegarder des variétés résistantes aux maladies, à la sécheresse, au froid, mais à sélectionner des variétés anciennes, identitaires du territoire (par exemple la prune de Pezenas), celles qui ont du goût, des arômes particuliers. Quand nous sélectionnons un arbre, nous sauvons ses usages, ses recettes de cuisine, ses aptitudes spécifiques. Nous organisons des ateliers dans les écoles avec des chefs à travers des journées thématiques où les enfants découvrent une autre manière de cuisiner, par exemple à la vapeur. Avoir du plaisir à manger de bons légumes, des fruits goûteux, retrouver les arômes de notre enfance. En privilégiant une alimentation bio, de saison, nous respectons les énergies de notre corps qui suivent les cycles annuels. Nous redonnons une place de choix aux fruits, aux légumes dans notre bol alimentaire pour un meilleur équilibre nutritionnel. Nous avons par exemple contribué à sauvegarder le navet de Pardailhan, la chicorée locale, qui viennent à point au printemps pour stimuler le foie.

GTao : vous avez une passion pour l'olivier en particulier. Pouvez-vous nous dire pourquoi ?

R. C. : ma passion pour l'olivier est ancestrale puisque mes aïeux cultivent les olives depuis des siècles. C'est un arbre mythique, symbole de paix et de santé. Son huile et ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*