BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail
habillez-vous generation tao


» retour

Le goût de l’éveil

article



Mes Maîtres de thé m’ont enseigné qu’un homme se révèle à sa façon de préparer et de boire le thé...

Par Jean Montserren


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°13
Extrait du dossier : Biotao
Nb de pages : 4

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Mon heureuse rencontre avec l’équipe de Génération Tao fut parmi ces rares moments d’une existence où l’on vit pleinement. Ces quelques minutes dans une vie où, selon l’expression conjointe d’Albert Camus et de Lord Byron, l’on a réellement la perception de vivre ... Notre projet commun fut, chers amis lecteurs, de vous proposer une rubrique présente dans chacun de vos prochains GTAO intitulée “le gût de l’Eveil”. Mais pourquoi faire appel à un dégustateur de thé ? Peut-être parce qu’un dégustateur pratiquant a une expérience particulière du goût et que le thé est en soi une boisson de l’Eveil. Et si l’Eveil avait un goût ? Nous intitulerons donc notre rubrique “Le goût de l’Eveil”. Ce titre demeurera, lors de nos pérégrinations, comme un phare ou une étoile directrice. Il ne reste plus qu’à partir, tous ensemble, confiants dans cette aventure et, l’intérêt d’une quête étant dans son cheminement et non dans l’objectif atteint ou non, de partager rubrique après rubrique un peu de ce simple bonheur qui donne... de la saveur à nos vies. Voici donc l’heure, avant notre départ, des présentations : le thé et le dégustateur. Puisque la lumière est née de l’ombre commençons par la nuit... plus précisément la nuit des temps : l’origine du thé et de son “découvreur”: un homme qui, à la recherche de l’Eveil, rencontra le thé.

Le vagabond de l’Eveil
Un homme était parti de son village à la recherche de l’Eveil. Après de longues années, d’épreuve en épreuve, il était devenu un vagabond, un indésirable de nos bourgades. Un soir il se posa dans une forêt dense. Il fit un feu et pensa à tout ce qu’il avait vu, vécu et compris: des morceaux de lumière, de vérité... mais rien d’un Eveil. Il se décourageait un peu lorsqu’il entendit, en haut d’un arbre, un oiseau chanter : “J’ai la dernière vérité. J’ai la dernière vérité. Elle est à celui qui viendra la chercher...” L’homme entreprit alors de monter tout en haut de cet arbre. L’escalade était difficile et dangereuse. Au fur et à mesure qu’il grimpait vers cette dernière vérité, il devait lutter contre le vertige. Il se guidait au chant de l’oiseau sans jamais l’apercevoir. Il parvint enfin à la cime et, baigné dans une somptueuse lumière dorée, il vit le soleil se coucher, les étoiles apparaître mais nul oiseau. Toutefois la voix, sortant de nulle part et ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*