BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail
habillez-vous generation tao


» retour

La maison de thé chinoise

article



A l’âge de 50 ans, Hippolyte Romain découvre le monde du thé lors d’un voyage en Chine. Cet aventurier, artiste et saltimbanque, qui avait jusque-là travaillé dans la mode, se met alors à partager son amour pour le thé. Il nous accueille au cœur de Paris

Par Norman Gil , Hippolyte Germain


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°29
Nb de pages : 4

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Olfa Méliani & Norman Gil : Il semble que les maisons de thé que vous décrivez dans votre livre, Le Thé en Chine, soient des lieux de convergence, de plaisir, et de détente. Pourriez-vous nous décrire une maison de thé chinoise pour que l’on puisse s’imaginer l’ambiance ?
Hippolyte Germain : Tout Français peut comprendre son esprit. C’est un endroit où il y a du théâtre, de la poésie, où on peut cuisiner, écouter de la musique, se comprendre de façon sociale. Les maisons de thé sont comme le reflet d’une personnalité. Aujourd’hui, il existe à Pékin des chaînes de maison de thé comme il existe des Mc Donald’s. Une maison de thé peut compter une table ou plusieurs centaines. Les maisons de thé de campagne sont rustiques et
les maisons de thé en ville très sophistiquées.

Olfa Méliani & Norman Gil : Donc, tout dépend beaucoup du propriétaire ?
Hippolyte Germain : Pour qu’une maison de thé ait une âme, il faut que le propriétaire ait une âme. Si le propriétaire a une âme de commerçant ou de poète, la maison de thé aura une âme commerçante ou poétique. En fait, il existe autant de visions de maisons de thé qu’il y a de personnes.

La culture du thé dans le monde
Olfa Méliani & Norman Gil : Le thé existe dans presque toutes les cultures, des Arabes aux Chinois, des Anglais aux Africains. Comment expliquez-vous cela ?
Hippolyte Germain : Parce que la base du thé, c’est l’eau… Finalement, le thé, ce n’est que de l’eau chaude, le reste, que ce soit la vaisselle, la maison, ou les rituels qui entourent cette eau, ne sont que l’expression d’une civilisation. C’est pourquoi il est intéressant d’étudier la dégustation du thé dans les différentes cultures. Par l’intermédiaire du thé, on accède à l’âme d’une civilisation.

Olfa Méliani & Norman Gil : Le thé occupe une place importante dans les cultures chinoise et japonaise. Y a-t-il une différence entre une maison de thé en Chine et au Japon ?
Hippolyte Germain : Le monde japonais suit une voie du thé presque austère. Il y a une seule natte, une seule fleur, et une cérémonie du thé qui dure trois heures dans le recueillement. La culture japonaise étant très intériorisée, sa culture du thé est faite à son image, simplifiée, sereine et spirituelle. Elle demande une élévation ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*