BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail
habillez-vous generation tao


» retour

L’univers du Ki

article



Puisque le ki est partout, en tout, difficile de dresser la liste de ses manifestations et de ses applications. Entrouvrez, l’espace d’un article, les portes du ki, et découvrez son rôle primordial dans les disciplines artistiques traditionnelles japonais

Par Ailing Kuang


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao hors-série n°2 : Énergie, vous avez dit énergies ?
Extrait du dossier : LA NEWSLETTER DE GÉNÉRATION TAO
Nb de pages : 0

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Ki en japonais et qi en chinois désignent une même réalité — au demeurant l’idéogramme est le même —.

Tout est Ki
Le ki est partout et en tout. Il n’existe aucune différence selon les latitudes. Seuls la compréhension et le ressenti que nous en avons changent, car cette réalité prend alors une connotation culturelle et dépend de la personnalité d’un peuple. Cette dimension essentielle demeure néanmoins en-core étrangère et peu perceptible à l’esprit occidental ; retournons par la pensée et l’imaginaire en Extrême-Orient, où nous pourrons vivre autrement la réalité du ki… La première découverte du ki et la plus aisée est d’aller dans la nature, loin des hommes et de leurs constructions : la pureté des cimes, le chant de l’eau, la douceur de la brise vous ferons ressentir ce qu’est le ki. Il est autour de vous, il est en vous, tout est ki, vous êtes ki.

Le Ki : souffle-énergie
Ki est "souffle-énergie". Mais qu’est-ce que cette énergie, mot si vaste que des centaines d’ouvrages ne pourraient en contenir tous les tenants et aboutissants. Pour une piste plus précise, revenons à l’étymologie : "énergie" signifie "qui contient l’action en puissance". Cette action potentielle contient en elle : tout ce qui peut nous aider à naître, grandir et nous régénérer ; et surtout, tout ce qui nous permet de fonctionner. Le ki est le moteur de la vie, de toute manifestation. La forme de l’idéogramme est pleine d’enseignement : il se décompose en deux signes, la partie inférieure représente un épi qui libère ses grains sous le battage, mais à l’origine, ce graphisme nous renvoie au pictogramme en forme d’une croix et des quatre directions intermédiaires (pictogramme n° 1). Il exprime la force créatrice, fécondante de la Terre, selon un ordre horizontal. La partie supérieure de l’idéogramme a pour signification la vapeur (pictogramme n° 2). Elle évoque la part immatérielle de l’énergie, l’animation subtile de la manifestation. Cette fluidité impalpable représente l’influx du ciel. Remarquez les trois petits traits horizontaux de l’idéogramme, ils sont là pour nous rappeler la triade : ciel-homme-terre, et selon la conception métaphysique de l’Asie, l’homme est intermédiaire entre ciel et sol. Il est récepteur du ki du ciel comme du ki de la terre. Devenu médiateur, il harmonise les potentialités terrestres et célestes. Nous comprenons aisément que nous sommes informés par l’énergie sous une forme concrète et sous une ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*