BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail
habillez-vous generation tao


» retour

La cérémonie du thé chinois

article

L’art de maîtriser le temps

A chaque instant, il nous est donné de redécouvrir les trésors artistiques et culturels de la Chine ancienne. La cérémonie du thé, appelée Gong Fu Cha, est l’un de ces joyaux. Dégustation…

Par Grégoire Noyelle , Stéphane Robidou


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°42
Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Dans la Chine ancestrale, la montagne et la vallée symbolisent l'univers terrestre. Le lien entre les deux, c'est l'eau ; la matrice. Et l'arbre, à l'échelle humaine, est notre reflet dans le monde végétal ; un axe entre le ciel et la terre. La cérémonie du thé chinois ou l'art du Gong Fu Cha est, en quelque sorte, à l'image de cette translation ; une reproduction miniature des grands mouvements humains et terrestres. Cet art se concentre exclusivement sur les thés dits Wulong ou Bleu-verts et les thés dits Pu Er ou noirs.

Le temps de l'eau et le feu
Dans l’enseignement traditionnel, l'eau est la première chose que l’on apprend à goûter, à évaluer. C'est la racine primordiale. L'eau idéale ne doit être ni trop acide, ni trop basique. En étant la plus neutre possible elle permet aux parfums et aux goûts de s'exprimer librement. De plus, dotée d'une mémoire, elle a la propriété de restituer une structure chimique, un sentiment. Elle est souple et dure à la fois. Le thé retrouve ses racines profondes dans l'eau qui l'accueille. Une trace du sol, de l'air, de toute son essence.
La cérémonie du thé chinois s'inspire de toute cette alchimie subtile, c'est une rencontre autour d'un arbre, sa mémoire. Et environ trois mille thés Wulong différents donnent naissance à une infinité de fragrances et saveurs, rendant chacune des rencontres unique. La liste étonnante des thés Pu Er augmente invariablement cette multitude. Chacun d'eux a un millésime parce que vieilli en cave comme le vin. Ici, l'eau, conductrice de chaleur, doit alors s'adapter à chaque famille de thé. Soit très chaude et la plus constante possible (pour le Gong Fu Cha en général). Soit modérée et atténuée volontairement pendant le temps de l'infusion pour ne pas cuire les feuilles (pour la préparation en tasse Zhong, réservée aux thés blancs, jaunes et verts). Le temps et les saisons rythment les cultures, nourrissent les cycles et contribuent aussi à l'infinie variété des thés chinois. Le temps c'est également l'infusion et les variations infimes de sa durée. De nombreux paramètres font varier ce temps précieux : l'ouverture du thé (comme un vin), le climat, notre état intérieur et bien d'autres choses encore. Le maître de cérémonie est celui qui sait, en toute humilité, estimer le temps idéal en fonction et malgré tous ces paramètres. De six secondes jusqu'à plusieurs minutes. C'est l'art du ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*