BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail
habillez-vous generation tao


» retour

Rencontres taoïstes

article

« La relation entre le Feng Shui et l’Homme est essentielle. »

Grâce à l’invitation de l’Institut Européen de Qi Gong qui célébrait cet été ses 20 ans d’existence, nous avons pu rencontrer le moine taoïste Huang Shi Zhen, exceptionnellement venu en France pour transmettre son enseignement. Son nom taoïste, « marche s

Par Génération Tao


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°54
Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

A Satillieu, en Ardèche, dans un décor naturel d’une rare poésie, digne des plus belles peintures taoïstes, Huang Shi Zhen nous amène dans son aire de contemplation fétiche, sous un kiosque en bois dressé sur pilotis et situé en bordure de rivière.

GTao : Comment êtes-vous devenu moine ?
Huang Shi Zhen : Mes parents fréquentent les temples taoïstes depuis que je suis enfant pour prier et demander la protection des Immortels. Ils m’amenaient avec eux. A l’âge de 16 ans, lors d’une visite, j’ai ressenti un bien-être, un état de plénitude très particulier. J’ai aimé le silence qui régnait dans le temple et j’ai été comme interpellé par l’esprit des Immortels qui aident les êtres humains à trouver la voie au cours de leur vie. J’ai voulu en savoir plus sur le Taoïsme et en approfondir la connaissance. J’ai trouvé un maître dans le monastère et j’ai suivi son enseignement. Plus tard, je me suis inscrit à l’université taoïste de Pékin*. J’y ai poursuivi mes études pendant deux ans, puis je suis resté quatre ans dans le monastère de ma ville natale. A Pékin, j’ai rencontré des étudiants étrangers qui lisaient le Tao Te King. Je me suis dit qu’il était important que j’apprenne l’anglais pour pouvoir transmettre l’enseignement taoïste aux Occidentaux. Cela fait près de vingt ans maintenant que je pratique le Taoïsme.

GTao : Comment s’est réalisée la rencontre avec votre maître taoïste ?
H. S. Z. : C’est toujours le maître qui accepte le disciple et non le contraire. Le maître regarde si le futur élève a un bon cœur, s’il a un esprit ouvert, une vraie volonté d’apprendre et il décide de lui enseigner ou non.

GTao : En quoi consistent ces enseignements ?
H. S. Z. : On étudie notamment le chant, les Sutras et la méditation : les postures assises, les différents cycles de respiration. Mais aussi la calligraphie qui permet d’affiner la relation avec soi-même. Ce que l’on trouve dans la méditation se retrouve en calligraphie dans l’action. C’est une concentration qui permet d’être en communion avec son Shen, son esprit.

GTao : Quelle est la spécificité de la méditation taoïste ?
H. S. Z. : On y parle notamment des trois trésors de la pratique : le soleil, la lune et les étoiles. C’est une pratique qui vise à cultiver
la paix intérieure et la ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*