BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail

Partenaires - Annonceurs

Wutao School

habillez-vous generation tao


» retour

Fred Evrard & Lila Hui

article

 Tout, autour de nous, demande paix, amour, changements. 

En quête de spiritualité à travers leur art martial, Fred Evrard et Lila Hui, de passage à Paris, nous ont partagé leur cheminement.

Par Fred Evrard


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°62
Extrait du dossier : VIVRE SA VOIE
Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

GTao : Bonjour à vous deux. Pouvez-vous nous parler de votre rencontre ?
Fred Evrard : Nous nous sommes rencontrés à Tahiti ; j’étais professeur d’arts martiaux en Polynésie depuis 4 ans déjà, et Lila est arrivée un jour dans ma salle ; elle est devenue mon élève. Nous avions bien des points communs. Tout comme moi, Lila n’avait jamais touché à l’alcool, jamais fumé, faisait attention à sa diététique et pratiquait les arts martiaux depuis l’enfance.
Lila Hui : Nous avions une vision très similaire de la vie et de la santé.
F. E. : Notre rencontre a été très forte.
L. H. : A l’époque, j’étais juriste et j’avais une carrière toute tracée à Tahiti ; j’ai tout arrêté pour me consacrer aux arts martiaux et partir en quête avec Fred ; je n’ai jamais regretté ce choix.

GTao : En quoi cette rencontre vous a-t-elle permis de vivre vos aspirations ?
F. E. : A l’époque, j’enseignais ce que j’avais compris des arts martiaux philippins et chinois ; j’avais une vision de la santé d’un jeune homme de 25 ans. Mon art n’aurait pas autant évolué si je n’avais pas rencontré Lila et je serais sûrement resté à Tahiti.
L. H. :  A Tahiti, la vie est magnifique mais après un certain temps, il est devenu difficile de progresser. La vie insulaire a ses avantages mais aussi de nombreux inconvénients.
F. E. : Et c’est peu de temps après notre rencontre que nous avons décidé de réaliser un tour du monde des arts martiaux.
L. H. : Nous avions envisagé de partir pendant un an, mais de voyages en voyages, de rencontres en rencontres, notre tour du monde aura finalement duré quatre ans et nous nous sommes posés à Singapour. Ces années ont été très riches d’expériences et c’est suite à ce tour du monde qu’est né l’art que nous enseignons aujourd’hui, le Kali Majapahit.

GTao : Dans ce tour du monde, avez-vous fait confiance au hasard ou aviez-vous pensé à des rencontres avant votre départ ?
F. E. : Les deux. Nous sommes partis au hasard, nous avons rencontré des personnes qui nous intéressaient… qui nous ont envoyés chez leurs propres maîtres qui, à leur tour nous ont envoyés chez leurs propres maîtres… et cela a duré 4 ans ! Nous avons voyagé d’Hawaï au Japon, du Japon à la Chine, de la Chine ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*