BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail

Partenaires - Annonceurs

Wutao School

habillez-vous generation tao


» retour

Mika de Brito

article

De plus en plus d’hommes sont à l’écoute d’eux-mêmes.

Après le succès du YogaLab où il propose des cours de Yoga en immersion sonore,
Mika de Brito nous parle de sa pratique du Yoga, de son enseignement et de
sa vision du monde.

Par Mika De Brito


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°68
Extrait du dossier : LES VOIES DU MASCULIN
Nb de pages : 4

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

GTao : Mika de Brito, vous êtes porteur d'une nouvelle attitude dans le monde du Yoga.
Pouvez-vous nous présenter votre pratique ?

Mika de Brito : la nouveauté concerne surtout l’engouement général pour cette discipline et sa philosophie. Il est intéressant de noter que la racine sanscrite du mot yoga, qui signifie « unir », est-ce à quoi aspirent les personnes qui vivent de plus en plus dans les villes. Elles se sentent déracinées, coupées de la terre, des éléments et de leur relation au monde. Il y a une nouvelle attitude, une nouvelle tendance parce qu’il existe un nouveau contexte. Si le Yoga a majoritairement toujours été élitiste en Inde, il est devenu populaire depuis les années 1950, quand les culturistes indiens ont commencé à intégrer des mouvements de Yoga à leurs échauffements. Dans les années 1970, le mouvement hippie a contribué à la diffusion du Yoga en Occident. La pratique a ensuite conquis le grand public grâce à des ambassadeurs comme Sting ou Madonna aux Etat-Unis, ce qui a agacé certains « traditionalistes ». Aux Etats-Unis, le Yoga est pratiqué dans les salles de gym depuis longtemps déjà. J’y vois là surtout l’aspiration de toute une société à vivre une meilleure relation au monde. C’est plutôt positif. Mais le Yoga se vit partout ! Je reviens du Sri Lanka où je donnais un stage en pleine jungle. J’ai également vécu plusieurs mois dans une grotte himalayenne et j’ai vécu d’autres expériences authentiques. A Paris, je partage un Yoga que certains aficionados qualifieraient de superficiel, mais je ne cherche pas à amener tout le monde vivre dans une grotte. La force du Yoga est de pouvoir s’adresser à tous les milieux sociaux, tous les schémas de pensée et tous les types de corps. A travers moi, et tous ceux qui l’enseignent, le Yoga s’exprime avec la sensibilité de chacun. Je l’enseigne sans dogme et sans verbaliser. J’aime amener les gens, les citadins, à vivre une véritable expérience en une heure trente (parfois plus). Je les emmène à pratiquer dans ce que j’appelle mon roller coaster émotionnel, à travers un tempo musical en crescendo, jusqu’à rejoindre l’œil du cyclone, où tout est calme, ce moment de silence où chacun peut expérimenter ce que les yogis tendent à percevoir depuis la nuit des temps : l’anahata nadam, le son intérieur.


GTao : Ce cheminement est-il lié à une transmission ou est-ce un élan personnel que ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*