BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail

Partenaires - Annonceurs

Wutao School

habillez-vous generation tao


» retour

La puissance de l’instinct

article

Sur les pas de Bruce Lee…

Roger Itier est un passionné. Plusieurs fois champions de Wushu, il pratique et enseigne toute la palette de styles issus des arts martiaux chinois. Il nous offre aujourd’hui sa leçon sur la puissance de l’instinct.

Par Roger Itier


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°58
Nb de pages : 4

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Au début de ma pratique, je n’avais aucune intention particulière, je m’entraînais de manière animale, instinctive et c’est en suivant cette voie que je continue à pratiquer les arts martiaux. L’art martial occupe une place essentielle dans ma vie. La plupart de ce que je sais en tant qu’être humain, je l’ai appris de l’art martial. Avant d’entamer sa « révolution martiale » Bruce Lee avait pratiqué les styles de Kung-Fu classique, comme le Choy Lay Fat, le Tam Toy, le Hung Gar, le Tang Lang et surtout le Wing Chun avec le célèbre maître Yip Man. De ces expériences martiales, il ne fut jamais pleinement satisfait, trouvant des carences dans les schémas figés qu’on lui proposait : « C’est l’homme qui crée la méthode, et non la méthode qui crée l’homme ! », aimait-il à rappeler. 

L’initiation dans le combat
J’ai débuté la pratique des arts martiaux en 1974 avec un groupe d’amis qui pratiquaient différents styles martiaux (Judo, Aïkido, Lutte, Karaté Kyokushin, Vo Vietnam, Boxe anglaise et thaïlandaise et bien sûr Kung-Fu), aussi c’est tout naturellement que je me suis approprié les paroles de Bruce Lee. Immergé dans cette culture pluridimensionnelle martiale, c’est par l’épreuve du combat que nous expérimentions l’efficacité de nos enchaînements respectifs. Passionné par la culture chinoise, le Kung-Fu était l’expression martiale qui me correspondait le mieux, à la fois fluides et incisives, les techniques du Kung-Fu s’inscrivaient à la perfection dans mon schéma corporel et dans les attitudes mentales que je souhaitais mettre en avant. Le mystère qui englobait cet art martial encore méconnu en France contribua également à cette attirance presque mystique. Curieux de tout et boulimique de connaissances, j’ai continué ma progression en Kung-Fu, sans négliger toutefois les autres arts martiaux qui m’apportaient matière à réflexion, tant sur le plan technique que sur le plan philosophique. Durant les dix années de ma carrière de compétiteur, invaincu dans ma catégorie, je n’ai cessé de m’instruire auprès de mes adversaires du moment car c’est grâce à eux que j’ai pu progresser et me construire. L’âpreté des assauts (au KO, sans protection) m’a permis de développer une tactique de combat efficace basée sur des techniques de jambes fulgurantes (qui m’ont fait surnommer « Jambes d’Or ») et sur un sens aigu du timing et de la distance. Tout au long de cette longue évolution, ma volonté de progresser dans mon art ne s’est jamais estompée. La volonté ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*