BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail

Partenaires - Annonceurs

Wutao School

habillez-vous generation tao


» retour

Kyudo

article

La voie de l’arc

Le Kyudo est considéré dans la tradition japonaise comme la «Voie de l’arc». De la flèche à la cible, le tir à l’arc est le miroir de l’archer dont on pourrait extraire trois principes : Vérité du tir, Bonté du tir, Beauté du tir.

Par Christophe D'Alessandro


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°32
Nb de pages : 3

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Bien qu’il s’agisse d’archerie, c'est-à-dire d’atteindre une cible distante au moyen d’une flèche projetée par un arc, le tir à l’arc japonais (kyudo, du japonais Kyu : «arc» et Do : «voie», lecture japonaise du mot chinois Tao) n’entre pas exactement dans la catégorie des sports. Il ne s’agit pas uniquement de toucher la cible avec le maximum de précision et de constance. Le but de l’entraînement n’est pas seulement la précision en vue d’améliorer ses résultats et donc finalement la compétition. Le but n’est pas non plus simplement de se distraire et de passer de bons moments avec le jeu de l’arc. Il y a bien longtemps que le but n’est plus ni la chasse ni la guerre. En plus de tous ces aspects de l’archerie, qui existent ou bien ont existé dans l’archerie japonaise également, la pratique du kyudo moderne invite à l’étude des relations entre son corps, son esprit et l’utilisation de l’arc. En ce sens, le tir à l’arc devient un moyen de réflexion, un miroir qui renvoie à l’archer une image exacte de sa propre situation, ici et maintenant, sans l’embellir ni la déformer ou la ternir. A chaque tir s’offre la possibilité de voir en soi-même, et il ne faut pas manquer de cette possibilité offerte. De cette introspection va découler une concentration de l’attention, de l’écoute et de l’intuition, un polissage des gestes et des attitudes, une économie et une efficacité dans l’utilisation du matériel. Le kyudo, au-delà du sport, apporte un moyen pratique, progressif et éprouvé de cultiver un esprit souple, mais décidé et vigoureux, un maintien et une posture dynamique, mais calme et noble. En persistant dans la voie de l’arc, ce caractère noble doit aussi se développer dans la vie quotidienne.

Accorder l’esprit, le corps et l’arc : Vérité du tir
La cible n’est qu’un blason de papier tendu sur un tambour de bois. Elle est posée, passive, calme et immobile et ne se préoccupe nullement de l’archer. Pour l’atteindre, au contraire, l’archer est animé de désirs et tendu : tension de son corps pour bander le grand arc, tension de son esprit qui vise le but, tension de l’arc, qui répond à la tension du corps et à l’ajustement de la visée. Comment accorder ces tensions, alors que les sensations du corps sont changeantes et instables, que l’esprit est sujet à mille pensées et ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*