BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail

Partenaires - Annonceurs

Wutao School

habillez-vous generation tao


» retour

Les moines guerriers de Shaolin à Paris, rêve brisé ?

article



Lieu mythique pour tous les passionnés d’arts martiaux, Mecque du Wushu, le monastère de Shaolin, dressé au pied du mont Song-Shan, au cœur de la province du Henan en Chine, fêtait cette année le 1500e anniversaire de sa création (pas tout à fait !)

Par Delphine Lhuillier


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°14
Nb de pages : 1

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Lieu mythique pour tous les passionnés d’arts martiaux, Mecque du Wushu, le monastère de Shaolin, dressé au pied du mont Song-Shan, au cœur de la province du Henan en Chine, fêtait cette année le 1500e anniversaire de sa création (pas tout à fait !). Pour saluer cet événement et présenter au grand public les arts de Shaolin, une grande tournée mondiale, déjà bien avancée, était organisée… Un soir de mi-novembre, le Zénith de Paris fait salle comble pour assister à la démonstration des moines guerriers. Sur la scène, un temple construit en arrière-plan, une lumière feutrée, une voix-off nous conte l’histoire de Shaolin… une histoire contée par un vieux maître à son jeune disciple, tout un symbole… L’arrivée d’Inde de Bodhidharma qui nous rappelle la naissance du bouddhisme Chan (Zen) et la vocation monastique du temple : un lieu de méditation et d’éveil spirituel… L’exécution des tao lu (formes codifiées de la boxe chinoise), ronds et sobres, souples et rapides…
La diversité des techniques empruntées à l’observation du comportement animal (le tigre, le singe ou la grue) L’apprentissage au combat, au maniement des armes (le bâton, la hallebarde, l’épée ou le trident, en tout 18 armes classiques différentes) pour protéger le temple de toute agression ou pillage, monnaie courante en des temps plus lointains… La rigueur et la discipline de l’entraînement, un entraînement fondé sur l’équilibre, la maîtrise des sauts, l’endurcissement des bords des mains et des pieds, le contrôle de la respiration… Le règne de l’esprit sur le corps et la résistance à la douleur… sans oublier bien sûr l’aspect plus spectaculaire : la casse d’objets durs, une vitre transpercée par une aiguille à coudre, illustrant la capacité à concentrer et diriger le Qi… Le secret de la longévité représenté par le vénérable maître Shami Shi Xiaofeng âgé de 76 ans… mais peut-être, et surtout, dix minutes denses de Qi Gong ponctués de quelques sifflets impatients. Au travers de gestes simples pourtant, la puissance dégagée par certains moines était telle que le Qi paraissait visible… palpable.
Aujourd’hui, Shaolin a perdu de son mystère. L’administration chinoise veille au grain. Des écoles de plus ou moins grande qualité fleurissent un peu partout. Les touristes s’agglutinent sur le chemin qui mène au temple perturbant sans nul doute la tranquillité des moines. Comment auraient-ils pu y échapper ? Nous n’allons pas nous plaindre d’avoir pu partager cette soirée avec eux. Serait-ce un ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*