BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail

Partenaires - Annonceurs

Wutao School

habillez-vous generation tao


» retour

Les Héritières du Yongtaï

article

Guerrières du Temple

A l’heure où les nonnes guerrières du Yongtaï déferlent en Occident, les Français se tournent toujours plus nombreux vers l’Orient. Frédéric Pinlet, expert en arts martiaux chinois et auteur d’un documentaire sur le temple du Yongtaï, nous expose sa réali

Par Loetitia Lemaire


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°39
Nb de pages : 7

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Les nonnes guerrières du Yongtaï ont parcouru notre hexagone pour y accomplir des exploits martiaux que l’on croyait jusqu’alors réservés aux hommes. Du spectacle « Le lotus et l’épée », les médias ont retenu les images spectaculaires d’une femme chinoise qui se brise des barres de fonte sur la tête. Pour le spectateur, cette poignante démonstration brise surtout le mythe de la femme soumise. Au-delà de ce déploiement de force, ces nonnes sont venues nous livrer un message riche d’enseignements. Pour le décoder et analyser l’attrait grandissant des Français pour la culture chinoise, j’ai demandé à Frédéric Pinlet de nous révéler les secrets du Kung Fu de Shaolin et de « lever le voile » sur ces nonnes « pas très catholiques » !
Dragon Bleu ou l’école de Kung Fu « à la chinoise » 
Auteur d’un récent documentaire réalisé au Yongtaï et instructeur fédéral de Wushu et de Tai Ji Quan, Frédéric a découvert les arts martiaux chinois sous le ciel de Shaolin. Prestigieuse école dont il est diplômé. Depuis 10 ans, il transmet inlassablement cet art à une bonne centaine de « Dragon Bleu » âgés de 7 à 77 ans : La naissance de l’Ecole du Dragon Bleu a eu pour moi quelque chose d'émouvant car ce fut le point de départ d'une synergie amenant à imaginer toutes les évolutions possibles. Le « Dragon Bleu » n’est pas sans évoquer également toute une symbolique chinoise ! Symbolique du dragon, animal légendaire doté d’un long corps de serpent, d’une tête de cheval surmontée de bois de cerf et de cinq serres d'aigles. Autrefois, réservé aux Empereurs, quiconque portait l’insigne du dragon était passible de mort ou de bastonnade. Les pratiquants d’arts martiaux chinois conquis par ce symbole de force et de vitalité l’ont adopté depuis toujours. Bruce Lee n’est-il pas surnommé « le petit dragon » : Petit garçon, j’admirais déjà la Chine. C’est en compagnie de Tintin et Milou et du fascinant album « Le lotus bleu » que j’ai découvert l’Empire du milieu. Ainsi tel un nouvel album d’Hergé, l’école fondée par Frédéric Pinlet se nomme « Le Dragon Bleu ».
Le Kung Fu n’est pas un loisir !
Sinologue et conseiller pour les spectacles « Les pouvoirs mystérieux des Moines de Shaolin » au Cirque d’hiver et « Le lotus et l’épée » au Casino de Paris, Frédéric se plaît à vulgariser les arts martiaux chinois. : ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*