BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail

Partenaires - Annonceurs

Wutao School

habillez-vous generation tao


» retour

L’art de la Sphère

article

Le Yin-Yang Taiji Qiu Qigong

Représentant en France de l’art du Dr Yang Jwing-Ming, Victor Marques nous présente une pratique riche, ludique, et créative, qui permet d’atteindre des niveaux de conscience différents et apporte renforcement, mobilité et plaisir.

Par Victor Marques


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°63
Nb de pages : 3

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif


Avant de présenter les concepts de la sphère, analysons le titre de l’article. Le Yin-Yang Taiji Qiu Qigong désigne un travail avec une sphère, basé sur la théorie du Qigong et utilisé dans l’art martial du Taiji.

Le rappel de quelques notions
 Le Yin-Yang est un concept fondamental de la culture chinoise. Considérant que tout sur terre et dans l’univers peut être expliqué par cette loi, les Chinois considèrent qu’il existe toujours deux éléments opposés, complémentaires et sans cesse en mouvement. Le maniement de la sphère illustre très bien ce concept, notamment à travers les mouvements exécutés dans un sens puis dans l’autre. Et nous pouvons appliquer cette théorie à d’autres domaines :
le travail physique avec le corps (Yang) et le travail énergétique (Yin), etc.

 Le Taiji est le concept qui a engendré le Yin-Yang. Les classiques traditionnels disent que le Taiji est né du Wuji (le rien, le néant) et qu’il a donné naissance au Yin-Yang. En d’autres termes moins ésotériques, on peut considérer que le Taiji est une ou la force qui a permis, à partir de rien, de créer le Yin-Yang (et de créer par conséquent tout ce qui nous entoure qui peut être expliqué par le Yin et Yang). Cette force en Occident pourrait être assimilée à Dieu(1). Dieu qui du rien de l’espace a créé le monde. Cette théorie a ainsi été appliquée aux arts martiaux traditionnels et a donné naissance au Taijiquan que l’on pourrait traduire par : le poing, la boxe, le style (Quan) du grand (Tai) ultime (Ji) ou du Faîte suprême. Si cette boxe dite Ultime, Supérieure, et que l’on pourrait comparer à la boxe de Dieu, est pratiquée majoritairement aujourd’hui comme exercice de relaxation et de bien-être, nous savons bien ici qu’originellement, le Taijiquan demeure un art martial interne. Le Taiji fait donc référence au Tai Ji Quan où le mouvement en cercle est l’un des principes utilisé pour combattre.
La sphère étant l’objet rond par excellence, quoi de plus logique que d’utiliser la boule,
le ballon, pour travailler la rondeur dans le mouvement !

 Le Qigong, que l’on pourrait traduire par étude de l’énergie, souffle vital, fait référence au travail énergétique. Je vous rappelle qu’il existe plusieurs catégories de Qigong : pour préserver la santé ou pour guérir, le Qigong religieux (pour atteindre l’illumination) et le Qigong martial(2). La particularité de cet art est ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*