BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail

Partenaires - Annonceurs

Wutao School

habillez-vous generation tao


» retour

L’art de rien

article

Ce minuscule instant d’éternité

A quoi pensons-nous lorsque nous pratiquons ? Quel est le sens de notre pratique ? Marine Mille, enseignante de Yoga et de Wutao, nous invite à plonger dans l’art du rien…

Par Marine Mille


Ajouter à la taothèque

Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Il y a un art qui mérite qu'on s'y attarde, en essayant, justement, de ne pas s'y attarder, c'est « l'Art de rien », ou « du Rien ». Moi-même qui écris cet article, il m'est difficile en ce moment d'être dans ce « rien »… Il y a tant de pensées qui affluent, qui « viennent », tant d'inspiration… (dans tous les sens du terme).

Le bonheur du plongeon
L'Art de rien, dans une posture de Wutao, de Yoga, ou de Qi Gong, de Taiji ou autre, c'est un paradoxe à comprendre, puis il faut s'en détacher, le remettre en « intention », et y plonger, y goûter… A l'image d'un baigneur qui se délecte dans l'eau, il aura beau, en amont, imaginer qu'il se baigne, qu'il nage et se laisser porter par l'eau, il ne sentira pas le bonheur de la fraîcheur de l'eau un jour de canicule, tant qu'il n'aura pas… plongé ! Et comment expliquer, comment saisir, immobiliser cet instant qui existe entre le moment où il prend la décision de plonger, celui où il s'approche du bord, celui où il prend son élan, celui où ses pieds quittent la terre, il y est, il est dans l'air, c'est la première fois, il… plonge ! Et son corps touche l'eau, pénètre l'eau, va au bout de l'élan, et remonte, et il ressort de l'eau, ouf ! Oui, ce moment-là, cet instant d'éternité qui est allé si vite… Peut-on croire qu'à cet instant-là il était rempli de pensées ? D'après moi, il était rempli de sensations, d'instant présent, d'accueil total, de vigilance, d'éveil des sens… Et puis quand le plongeur à nouveau retourne plonger, ce n'est plus pareil… Car il connaît, il sait… Et peut-être se remet-il à « penser » durant cette plongée, peut être se remplit-il à nouveau de lui-même, car l'effet de surprise, l'intensité première est passée… Pourquoi ? Car il était rempli d'inconnu lors de cette première plongée… De peur aussi peut-être… Mais avec tant d'envie ! Son ego a décroché, sa petite personne s'en est allée pour, instinctivement, laisser place à la vigilance aiguë, la présence totale, l'instinct de survie, pour accomplir cette plongée, pour aller vers cette sensation jusqu'alors inconnue…
Quand je parle de l’Art de rien, alors je plonge moi-même dans cet instant d'inconnu total qui précède ce plongeon… On a eu l'intention de le faire, on ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*