BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail

Partenaires - Annonceurs

Wutao School

habillez-vous generation tao


» retour

Recontacter le masculin en soi

article

Un parcours initiatique

Arpenter le chemin de la connaissance, la voie de la corporalité,
nous amène à nous redéfinir sans cesse, en tant qu’homme,
en tant que femme. Arnaud Mattlinger nous partage son aventure
initiatique à travers sa pratique du mouvement.

Par Arnaud Mattlinger


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°68
Extrait du dossier : LES VOIES DU MASCULIN
Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Quel sujet, le masculin ! Alors que mon cheminement a justement été depuis des années de raccorder le féminin et le masculin en moi, pourquoi revenir sur une seule de ces polarités alors que je suis convaincu que le chemin de maturité et d'éveil de la conscience passe par la reconnaissance et la réunion de ces deux polarités en soi ? Les deux étant intimement liées, plus j’éclaire ce que je réunis, plus l’alchimie peut se réaliser. Plus je prends conscience de l’histoire et de la charge émotionnelle qui animent le féminin et le masculin en moi, plus je peux les en libérer et me réaliser. C’est ce chemin que j’ai souhaité ici vous partager.


Une histoire des hommes
Quand on dit masculin, on entend plutôt homme. Scinder le féminin et le masculin entre homme et femme, tout comme faire la part du monde entre les bons et les méchants, les noirs et les blancs peut être utile à l’enfant afin de structurer sa compréhension du monde, mais c’est une scission simpliste. Elle s’avère erronée dès lors que l'on prend conscience de la réalité de ce qui nous fait : nous sommes tous et toutes faits d’un père et d’une mère, d’un homme et d’une femme. L’image que nous nous construisons par la suite des rôles des uns ou des autres dépend du contexte familial et social. La suite réside dans l’histoire des liens que nous tissons, gardons, rompons ou transformons avec les modèles qui nous ont faits.
Je fais partie de la génération qui se doit de remettre en question les rôles et les relations hommes-femmes. Simplement parce que dans mon parcours de vie, j’ai pris conscience des manques profonds, des crimes et des blessures de la lignée des hommes qui m’a précédé, que celle-ci a rendu impossible de me projeter dans une idée du masculin : austérité, absence de contact, parole retenue, sexualité taboue, abus, inceste, suicide, etc. Mis bout à bout, ces mots font sens et réveillent ma colère. Ceci est l’histoire des hommes et des femmes de ma famille, une histoire malheureusement ordinaire, liée souvent à une morale dévastatrice.


Le masculin n'a pas d'histoire
Pour autant, le masculin n’appartient pas à cette histoire, il la traverse. Ce faisant, il se teinte de l’histoire des hommes, celle qui se transmet de génération en génération. Aussi, lorsque l’histoire des hommes se coupe de l’histoire ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*