BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail
habillez-vous generation tao


» retour

Transe & thérapie

article

La joie d’être vivant

Que savons-nous de la transe ? Pourquoi nous fascine-t-elle et nous fait-elle tant peur ? Quel est son sens ? Autant de questions auxquelles Barbara Schasseur, experte dans cet art, apporte des réponses initiatiques.

Par Barbara Schasseur


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°64
Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Au son des rythmes et des battements de tambour, la transe revient. Elle est la voix du corps et un message de vie, un don de la nature. Elle a toujours accompagné l’Homme dans son labeur, lui redonnant espoir et réveillant son âme à un paradis oublié. Elle est Dionysos, ivresse et sauvagerie, elle est transgression et retrouvailles. Elle est le corps qui s’oublie et se délivre, elle est ce dialogue intime avec les dieux, paroles de sagesse ou vision d’apocalypse. Elle est d’un autre temps lorsque la nature était tout et les bocages, les rivières, les forêts, les montagnes, les sources et les profondeurs de l’océan étaient encore habités d’au-delà. La Déesse aux multiples visages était alors cette nature dont nous sommes façonnés et l’Origine, le relatif et la Totalité, un temps circulaire et cyclique comme la spirale de la transe. Elle était son porte-parole, ce possible retour, un évanouissement libérateur ramenant l’enfant perdu, le héros fatigué, le chercheur harassé de doutes à son giron régénérateur. C’était un temps décliné au féminin où la vie était le principe créateur et la nature la grande initiatrice, la loi divine.

La transe qui fascine et fait peur
La transe à la fois fascine et fait peur car elle nous évoque l’étranger et le primitif, la possession ou même la folie. Pourtant, elle est un peu sur toutes les bouches, s’aventurant dans notre quotidien avec les musiques qui déchirent la cohérence intérieure, les « rave party », la drogue bien sûr et, sur un autre versant, les recherches dans le domaine du transpersonnel sur les états modifiés de conscience. Nous vivons dans un monde anti transe où les réalisations du « moi » délimitent l’identité et départagent le normal du pathologique. La transe s’immisce donc aujourd’hui à l’endroit de nos déficiences en venant confronter nos certitudes et nos croyances. Elle nous rappelle à l’ordre et nous impose un vrai questionnement sur nos valeurs spirituelles et notre relation à la vie.

Une aventure corporelle
Mais qu’est-ce que la transe ? Le mot est un peu galvaudé englobant maintenant toutes les expériences altérant le champ de conscience et les perceptions du « moi ». La transe évoquée ici est avant tout une aventure corporelle, une exploration du lâcher-prise, pas à pas, millimètre par millimètre, car nous sommes aujourd’hui construits dans l’autre sens. S’imposant comme une force irrépressible, elle prend le corps et l’assujettit à une traversée jusqu’à toucher ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*