BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter


» retour

Moshe Feldenkrais

article

A la source de l’apprentissage corporel

Moshe Feldenkrais (1904-1984) est le fondateur d’une discipline basée sur le travail de l’énergie qui porte son nom : la Méthode Feldenkrais. Il était également un chercheur infatigable et tout particulièrement dans la pratique de son art.

Par Akli Hammadi


Ajouter à la taothèque

Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Né en Russie (Ukraine), Moshe Feldenkrais émigre en Palestine à l’âge de 14 ans. Il vit à Tel-Aviv et gagne sa vie comme maçon sans pour autant négliger ses études. Elève doué et sérieux, il étudie ainsi les mathématiques à l’université. Déjà attiré par le sport, il pratique le football et s’intéresse au Ju-Jitsu. En 1928, il se rend à Paris afin de poursuivre ses études. Il étudie alors la physique et les mathématiques. Il obtient une thèse en physique (Docteur ès sciences) ainsi qu’un diplôme d’ingénieur en mécanique et électricité. C’est en 1938 qu’il devient l’assistant de Frédéric Joliot-Curie. Pour la petite histoire, Frédéric et Irène Joliot-Curie reçoivent en 1935 le Prix Nobel de chimie pour la découverte de la radioactivité artificielle.
Moshe Feldenkrais poursuit donc pendant un certain temps une carrière scientifique. Et tout au long de sa vie, il établira des contacts avec de grands chercheurs. Il sera ainsi l’assistant de Paul Langevin (1872-1946), l'un des plus grands physiciens français du 20ème siècle. Par la suite, il échangera avec des neuro-physiologistes (Aaron Katzir et Karl H. Pribram, un autre Prix Nobel), des anthropologues (Mathias Alexander et Margaret Mead), Milton Ericson le père de l’hypnose. Il accumulera ainsi des connaissances scientifiques très étendues. Une soif de connaissances et d’excellence qu’il développera également dans le domaine des activités corporelles. En effet, Moshe Feldenkrais s’intéresse également au Ju-Jitsu et au Judo.

Initiateur du Judo en France
Ce passionné rencontre en 1933 le Maître Jigoro Kano, fondateur du judo, qui donne une conférence à l’Ecole Nationale des Arts et Métiers. Cette conférence, destinée à des personnes triées sur le volet, donne l’occasion à Moshe Feldenkrais de rencontrer le Maître et de lui remettre son « Manuel de Ju-jitsu ». L’ouvrage sera préfacé par Jigoro Kano.
C’est alors le début d’une extraordinaire collaboration. Moshe Feldenkrais commence ainsi à s’intéresser à l’approche pédagogique et à l’apprentissage. Les deux hommes se rencontreront à nouveau en 1934 lors du deuxième séjour du Maître Jigoro Kano en France. Ce dernier lui remet des films et l’encourage à publier (Moshe Feldenkrais écrit deux livres de judo). Pionnier du judo Français, il introduit la discipline en France. Pour cela, il invite en 1935 Mikinosuke Kawaishi, une autre figure du Judo, et fonde le 20 septembre 1936 le Ju-Jitsu Club de France, dont Jigoro Kano est le président d’honneur. La formidable aventure du Judo peut ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*