BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Sexualité féminine

article

La connaissance des œufs de jade

A travers son expérience des arts énergétiques taoïstes, et de pratiques qui s’adressent aux femmes, Anna Miassedova nous parle du Taoïsme comme voie d’épanouissement. Elle nous éclaire également sur le mystère et les vertus des fameux œufs de jade.

Par Anna Miassedova , Sandrine Toutard, Marie Delaneau


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°49
Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

GTao : Dans votre cheminement Anna, pourquoi vous être plus particulièrement intéressée aux femmes ?
Anna Miassedova : Comme j’ai moi-même beaucoup participé à des stages sur la sexualité féminine, ce choix a été assez naturel. Quant à l’école taoïste, je trouve son essence très féminine puisqu’elle est guidée essentiellement par le ressenti. La rencontre avec les femmes m’émeut et me touche toujours.

GTao : Quel est le profil des femmes qui participent à vos stages ?
A. M. : L’âge moyen se situe autour de 40 ans. A cet âge, je crois que les femmes sont suffisamment mûres pour se connecter à elles-mêmes. Avant, elles sont davantage tournées vers l’extérieur. C’est un âge propice où elles pressentent leur force intérieure, même si celle-ci est encore tapie sous les décombres de leurs blessures.

GTao : Toutes les femmes sont-elles blessées ?
A. M. : Oui, selon mon expérience : lors de la puberté, au cours de leur sexualité… Certaines femmes héritent aussi de blessures qui leur ont été transmises de manière ancestrale. La qualité féminine tend vers la profondeur : elle est proche de la terre, de la chair, du sang et donc emmagasine plus de choses. L’homme, dans sa nature (nous parlons de manière générale, bien sûr), est plus extraverti, il est moins au contact avec cette profondeur, et quand il se met en route, c’est soit par son côté yin, soit par une femme ! Quoi qu’il en soit, le chemin de la femme passe par l’autoguérison.

GTao : Voyez-vous des différences entre les problèmes énergétiques et psychologiques des femmes ?
A. M. : Tout est lié, je ne vois pas de distinction entre l’énergétique et le psychologique, et d’ailleurs le chemin de la femme serait de se sentir elle-même dans un état de centrage où tout est réuni. C’est alors qu’elle connecte l’état de guérison, qu’elle développe sa propre intelligence de guérison, et qu’elle va se diriger vers les bonnes personnes. Pour que la femme puisse toucher cet état, il faut que cela se passe avec beaucoup de simplicité. Les exercices que je propose sont donc des exercices simples : sentir son corps, ressentir son ventre, respirer profondément…

GTao : Pouvez-vous nous dire quelle est l’importance des rituels ?
A. M. : Les rituels sont des histoires à raconter pour le subconscient, car il faut savoir que le subconscient ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*