BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Léonard Orr

article

« L’expérience la plus merveilleuse…et la plus terrifiante. »

Quelle mémoire gardons-nous de notre premier inspir ? De notre première respiration ? Immergé dans sa baignoire, Leonard Orr revit ce qu’il identifiera plus tard comme sa naissance un beau matin de 1974. Rencontre d’exception.

Par Sandrine Toutard , Leonard Orr


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao hors-série n°5 : Naître aujourd’hui
Extrait du dossier : L’empreinte de la naissance
Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

GTao : Comment l’aventure du rebirthing est-elle née?
Leonard Orr : Ma mère est morte en 1957 et mon père en 1959. Dans les années 1965 à 1967, j’étais suicidaire la plupart du temps. J’ai utilisé la métaphysique, l’esprit et la psychologie pour me libérer de cette angoisse. Vers la fin 1967, je me suis senti totalement vivant pour la première fois de ma vie. Entre-temps, en 1962, j’ai eu une régression spontanée de mon jour de naissance. Je me suis levé le matin et j’ai pris mon bain avant d’aller travailler. La régression était si forte que je n’avais plus la force physique ou mentale de sortir du bain. J’avais déjà à l’époque pour philosophie de me relaxer. Alors je me suis relaxé. Lorsque j’ai pu sortir, je ne me suis pas posé plus de questions sur ce que je venais de vivre. Mais je pris goût à passer des heures dans la salle de bain. C’est comme ça que j’ai reçu certaines révélations sur moi-même. Après avoir dépassé mon urgence de mort, sont apparues des mémoires que j’ai identifiées comme des mémoires de naissance. J’en ai oublié l’existence jusqu’à ce que le rebirthing soit parachevé en 1974.

GTao : Et vous avez mis au point une méthode pour déclencher ces régressions.
L. O. : Quand j’enseignais la psychologie, j’ai commencé à y penser. C’était à la fin des années 60.
Et en 1973, j’ai fait un séminaire sur le sujet. La plupart des auditeurs me disaient : « Mais nous n’avons pas de mémoire de naissance ». D’autres m’ont finalement dit : « Nous aussi nous voulons vivre notre expérience ». Alors je leur ai demandé de prendre un bain et de rester dans leur baignoire jusqu’à ce qu’ils sentent le moment de sortir. J’avais suffisament d’expérience pour savoir qu’en restant environ une heure, quelque chose arrive. Un mois plus tard, au séminaire suivant, plusieurs m’ont dit : « Nous avons eu une expérience d’une telle force ! nous aurions aimé que vous soyez avec nous pour pouvoir en discuter ». C’est de cette façon que je suis devenu « rebirther » : en m’asseyant à côté des personnes pendant qu’elles respiraient, immergées dans l’eau chaude. Les gens venaient en nombre et payaient 60 $ pour retirer leurs vêtements et se faire accompagner par un étranger vers l’expérience la plus merveilleuse de leur vie… la ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*