BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter


» retour

Le rôle essentiel du Shen

article

Le facteur le plus décisif

Cet article donne suite à la parution de « Kan et Li, le feu et l’eau », paru dans le précédent numéro de GTao. Yang Jwing-Ming, auteur de l’ouvrage « Chi-Kung de méditation » paru aux Editions Budo, nous éclaire cette fois-ci sur le rôle essentiel du She

Par Jwing-Ming Yang


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°50
Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Il est temps maintenant de traiter de l'ultime facteur, le plus décisif quant à gagner une bataille : le Shen. Le Shen est comparé au moral des officiers et des soldats du général. On connaît de très nombreux cas, historiques d'armées défaisant un ennemi bien supérieur en nombre, et ce uniquement parce que le moral des soldats était élevé et fort. En effet, si le moral d'un soldat est suffisamment élevé (gonflé), il est capable alors de défaire dix ennemis à lui seul. Il en va de même pour l'entraînement du Chi Kung. Ici aussi, c'est le Shen qui détermine le succès de votre pratique. Votre Yi (esprit de sagesse), le général qui élabore les stratégies, doit lui aussi être concerné par l'élévation du moral combattant (Shen) des soldats (Chi). Lorsque leur moral est élevé, les soldats peuvent être plus facilement commandés, et la stratégie exécutée avec plus de rigueur et d'efficacité. Vous constatez maintenant que savoir comment utiliser le Yi pour élever le Shen est l'une des clefs essentielles pour la réussite de l'entraînement au Chi Kung. Dans ce domaine, on considère en effet que le Shen est le quartier général qui gouverne le Chi. En réalité, ce sont le Yi et le Shen qui gouvernent le Chi. Ils sont étroitement liés et ne peuvent être séparés. De manière générale, lorsque l'esprit de raison (Yi) est énergétisé, le Shen est lui aussi dynamisé. Il faut ici bien comprendre que pour la pratique du Chi Kung, vous devez chercher à dynamiser/élever votre Shen mais sans pour autant laisser l'excitation vous gagner. Lorsque le Shen est élevé, les stratégies peuvent être appliquées avec efficacité et rigueur. Si le Shen est excité, le corps devient alors trop Yang, ce qui n'est pas désirable pour la pratique du Chi Kung. Tout au long de la pratique, vous devez maintenir votre Shen le plus élevé possible et vous en servir pour gouverner les stratégies et le Chi. De la sorte, vous serez à même d'ajuster et réguler vos Kan et Li de manière efficace. Le Shen est la tour de contrôle qui permet d'ajuster Kan et Li, mais il n'a lui-même pas de Kan et Li (voir encadré ci-contre). Certains pratiquants de Chi Kung considèrent toutefois qu'un Shen élevé est un Shen Li (Feu), là où un Shen calme est lui Kan (Eau). Avant d'aller plus loin, tirons d'abord quelques conclusions sur ce que ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*