BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Le Wushu par Jérôme Ravenet

article

« L’incarnation de l’esprit et la spiritualisation du corps. »

Sinologue, expert en Wushu, praticien et enseignant en Médecine Traditionnelle Chinoise, nous avons rencontré Jérôme Ravenet. Il nous parle de sa passion, le Wushu, de sa gestuelle, et de l’essence de sa philosophie.

Par Jérôme Ravenet


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°50
Nb de pages : 3

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

GTao : Jérôme Ravenet, comment décririez-vous le Wushu ?
Jérôme Ravenet : Le Wushu a maintenant une histoire compliquée : d'un côté, sport moderne ; de l'autre, voie des arts martiaux, voie de l'art dans le geste martial, c'est aussi une tradition spirituelle.

GTao : Qu'est-ce qui vous a intéressé dans cet art ?
J. R. : En tant que sport, j'en aime le côté festif : démonstrations, compétitions, passages de grades en sont un peu les « liturgies profanes », les célébrations modernes ; tout au moins des moments de rencontres agréables. Mais au quotidien, comme tradition spirituelle, ce qui m'intéresse, c'est surtout la présence de l'esprit dans le geste habité, la culture de l'attention par la répétition des mêmes gestes solennels et simples, pour l'incarnation de l'esprit et la spiritualisation du corps. Né catholique, et ne trouvant pas dans ma tradition natale de quoi réconcilier le corps et l'esprit, ignorant tout de l'Hésychasme qui aurait pu me séduire comme des grandes traditions symbolistes (Kabalah, Alchimie, etc.) qui avaient pourtant fleuri au Moyen-Age dans le sud de la France, mon chemin est allé vers l'Orient vertical de l'esprit en passant par l'Extrême-Orient… J'y ai découvert peu à peu des pensées (Confucianisme, etc.) qui ont dépoussiéré mon regard sur la philosophie occidentale, des exercices de sagesse exigeants mais sans ascétisme extrême, passant par un travail sur les émotions et les sensations dans un rapport harmonieux entre le corps et l'esprit. Toujours à distance des conflits dont l'organisation de notre discipline est victime (en France comme en Chine d'ailleurs), j'ai préféré me consacrer, localement sur Aix-en-Provence, à la fraternité du petit cercle d'audacieux qui essaient d'apprendre cette technique du corps pour vivre autrement dans son esprit. Et je suis étonné de voir que c'est une tradition vivante : elle nous transforme mais se transforme aussi au point que je ne peux plus tout à fait dire qu'elle soit chinoise, car elle offre bien des ressources pour nous adapter aux défis du monde moderne et proposer une réplique raisonnable aux excès de la société de consommation ; et c'est là un point crucial de la pratique sur lequel les Chinois ne communiquent rien, ne publient rien, sur lequel il leur est peut-être même interdit de réfléchir. (Je ne me reconnais pas dans l'évolution actuelle du Wushu en Chine). A mon sens, à partir des arts énergétiques, les pays occidentaux ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*