BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail
habillez-vous generation tao


» retour

Alchimie taoïste

article

Du désir sexuel à la dissolution du soi

A travers l’étude du Tao Te King, Ken Rose, spécialiste de l’alchimie taoïste, nous parle de l’essence de la pratique alchimique et du rapprochement existentiel du désir et de la mort qui a conduit les Taoïstes à cultiver l’immortalité.

Par Ken Rose


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°51
Extrait du dossier : Sexe & Tao d'aujourd'hui
Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

J'ai lu le Dao De Jing comme un manuel de la conscience. Que sommes-nous censés faire, malheureux humains suspendus entre nos propres désirs et un destin dont nous sommes à la fois douloureusement conscients et tragiquement ignorants ? Comment allons-nous supporter de faire face à la charge d'être conscients de cette circonstance essentiellement humaine : nous connaissons le désir, et nous connaissons la mort. Dans le désir, nous reconnaissons la volonté de continuer à sentir l’inspiration génétique d’envie de procréer. Dans la mort, nous voyons le défi constant à cette survie. Tant de choses dépendent de cette tension. Et donc, nous nous tournons vers l'étude de nos désirs intimes et la forte envie qui nous incite à chercher la satisfaction dans des actes amoureux. En fin de compte, et c’est toujours la même histoire, l'amour que vous prenez est égal à l'amour que vous produisez. Ce n’est pas tout à fait le sentiment de la plupart des sexologues du 20e siècle. Ainsi, les Tao du sexe.

La Voie de l’élixir interne
Contrairement aux conventions modernes de l'étude de la sexualité humaine, qui ont tendance à se concentrer sur son potentiel pathologique et sa dynamique (Freud, Reich…), les sexologues chinois anciens ont non seulement souligné le rôle normatif de la sexualité dans la vie humaine, mais ils ont aussi mis en évidence un potentiel caché à trouver à l'intérieur de la capacité innée de désir sexuel et de sa réalisation. Parmi les approches anciennes, nombreuses et variées, sur le questionnement de la culture sexuelle, aucune n'est plus fascinante que celle de l’alchimie taoïste. Concrètement, je parle de la forme de l'alchimie qui nous est connue sous le nom de la Voie de l'élixir interne ou, aussi, l'élixir d'or. Le terme « élixir d'or » est un vaste ensemble d'associations qui s'étendent dans les deux traditions d’alchimie taoïste : les écoles interne et externe.
Dans les deux approches, le travail de l'alchimiste consistait à concocter des formules de raréfaction ou « éphémérisation » des plus importants aspects et composants de l'individu afin de les rendre moins substantiels. Puis de concocter et ensuite de consommer, autrement dit d’appliquer les formules. Dans le cas de l’alchimie interne, il a été mis à jour que le travail d'application était composé en grande partie de culture sexuelle. Ainsi, la recherche de longévité et, in fine, d’immortalité a conduit l'ancien alchimiste taoïste directement dans sa chambre ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*