BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter


» retour

Wutao & Métissage

article

Un mouvement de vie avant tout

A travers sa connaissance des arts picturaux, Isabelle Martinez nous fait voyager dans l’évolution des critères esthétiques d’hier, d’aujourd’hui et de demain : dans l’émergence et la nécessité d’un art métissé. Elle met ainsi en parallèle l’évolution des

Par Isabelle Martinez


Ajouter à la taothèque

Nb de pages : 4

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Lorsque Maurice de Vlaminck (1876 - 1958) peint les bords de Seine à Chatou, aux côtés de son ami Derain (1880 -1954), c’est dans l’esprit d’une révolte, conscient de rechercher, de réveiller une source créative que l’école académique figeait dans des règles venues du classicisme : Je voulais brûler avec mes cobalts et mes vermillons l’Ecole des Beaux-Arts et je voulais traduire mes sentiments avec mes pinceaux sans songer à ce qui avait été peint. Cette notion d’une essence, d’un essentiel fait se tourner les artistes du début du siècle vers une origine : celle du dessin d’enfant, de l’expression des images populaires mais aussi vers d’autres cultures. Déjà Gauguin avait amorcé cet élan créatif de renouvellement, laissant derrière lui à la fois les formes conventionnelles de l’art mais aussi celles du tissu social occidental, qu’il quitte afin de vivre un état plus authentique. Il s’installe en 1891 à Tahiti puis dans les Iles Marquises. L’attrait des estampes japonaises avait marqué antérieurement les œuvres des impressionnistes du parfum d’un ailleurs, dans des emprunts visibles sans exotisme mais dans l’apport formel de ce que cet ailleurs donnait : stylisation de la forme, planéité de l’espace et aplat coloré.Pour les artistes fauves, la rencontre avec les arts africains et océaniens s’opère tout autant dans le jaillissement porteur d’un choc visuel que dans celui d’une révélation. Là sous leurs yeux, ces formes détachées de leur contexte culturel se font pures, dans leur force expressive sans aucune narration ou signification autre que ce qu’elles donnent à montrer : C’est pharamineux, affolant d’expression… Ce sont des formes issues de la pleine lumière et appelées à se manifester dans la pleine lumière. (Derain, lettre à Vlaminck, 1906). Ces sculptures apparaissent au grès de leur recherche et dans leur quotidien, dans un bistrot d’Argenteuil pour Vlaminck, dans la boutique du Père Sauvage rue de Renne pour Matisse, dans un musée d’arts Nègre de Londres pour Derain. L’impact sera profond et se marque d’un air de révolution en 1907 avec le tableau de Pablo Picasso « Les demoiselles d’Avignon », véritable synthèse d’un métissage des formes dans laquelle s’interpénètrent classicisme occidental (Ingres, Le Bain turc, 1862), sculpture nègre, ibère et sujet mise à nu de la maison close et de la prostituée : C’était ma première toile d’exorcisme. (Picasso, 1974) Cette forme de métissage culturel s’est opérée dans la rencontre pertinente d’une intégration de ce que ces artistes ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*