BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail
habillez-vous generation tao


» retour

Thérapie d’Acceptation & d’engagement

article

Le Soi réinventé

Une nouvelle thérapie comportementale qui s’appuie sur l’expérience des traditions spirituelles ? La Thérapie d’ACceptation et d’engagemenT, ou ACT, a éveillé tout notre intérêt…

Par Dominic Boudreau


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°54
Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

L’ACT (Thérapie d’ACceptation et d’engagemenT, prononcée en un mot, « acte ») est une psychothérapie cognitive comportementale qui n’est pas sans faire de vague : elle est même dite de troisième vague ! C’est vrai qu’elle est radicalement différente des thérapies traditionnelles et qu’elle s’apparente, dans ses principes de base, aux traditions d’éveil spirituel. Doit-on d’emblée la rejeter pour autant ? Certains diront qu’au contraire, enfin, la spiritualité fait son chemin dans la psychologie académique.

Les thérapies comportementales
Les thérapies comportementales ont vu le jour au début du 20e siècle en réaction à la psychanalyse axée sur la connaissance des causes inconscientes du comportement. Les comportementalistes de première vague se sont inspiré des recherches en comportement animal soutenues par une théorie d’apprentissage dans le souci de fonder empiriquement leur approche. C’est la révolution cognitive du milieu du 20e siècle qui a donné naissance aux thérapies cognitives et à la deuxième vague de thérapies comportementales en mettant l’accent sur la modification des états mentaux, en lien avec les comportements. Les comportementalistes se sont alors éloignés de leurs bases empiriques. Aujourd’hui, l’approche standard est la thérapie cognitive comportementale qui repose sur les neurosciences cognitives.

La source de la souffrance dans le langage
Implicitement, pour toutes ces approches, la santé psychologique est l’apanage de la majorité et les états psychologiques malsains doivent être modifiés pour améliorer le bien-être. Sur ce point majeur, l’ACT s’inscrit en porte-à-faux par rapport aux autres thérapies. Premièrement, Steven Hayes, professeur de psychologie à l’Université du Nevada à Reno et instigateur de l’ACT considère que les humains sont des créatures qui souffrent, à l’instar du Bouddhisme. Et selon lui, cette souffrance trouve sa source dans le langage lui-même. Pas étonnant donc que l’on souffre pratiquement constamment ! Deuxièmement, l’ACT fait partie des thérapies dites de troisième vague qui ont vu le jour au tournant des années 90 et qui se distinguent des précédentes par leur approche contextuelle. Pour l’ACT, ce ne sont pas les états psychologiques eux-mêmes que nous devons modifier mais le contexte, c’est-à-dire la relation fondamentale que nous entretenons avec ces états, pour éviter qu’ils nous contrôlent.

« J’ai la pensée que je suis malheureux »
Par la pratique méditative de la pleine conscience (mindfulness), inspirée du Bouddhisme, nous pouvons prendre conscience de cette relation. La pleine conscience dans l’ACT permet de cultiver, de façon « expérientielle », la distinction entre un sens de ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*