BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail
habillez-vous generation tao


» retour

Le lotus aux mille pétales

article

Plante sacrée par excellence texte Alain Nahmias & photos Juliette Heymann

Le lotus, plante adepte des régions chaudes du globe, est à bien des titres emblématique. Que ce soit dans le Taoïsme, l’Hindouisme, le Bouddhisme ou la mythologie égyptienne, il revêt des significations symboliques à la fois riches, multiples et complexe

Par Alain Nahmias


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°55
Nb de pages : 3

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Il existe près de cinq cents variétés de lotus à travers le monde, mais nous nous attarderons plus particulièrement dans cet article sur la famille des lotus herbacés aquatiques à laquelle appartiennent notamment les « nymphéacées ». Une espèce dont la principale particularité consiste en ses rhizomes formant des tubercules profondément enfouis dans la vase, d’où naissent des feuilles flottantes comme celles des nénuphars. Les fleurs peuvent atteindre 20 à 30 cm de diamètre. Elles sont blanches, roses ou violacées chez les variétés du lotus de l’Inde et essentiellement jaunes pour le lotus d’Amérique appelé « Nelumbium lutea ».

La recherche de l’immortalité dans le taoïsme chinois
Dans le Taoïsme, né sous la dynastie Han (200 av.JC / +200 ap.JC), le lotus est un des attributs de l’un des huit Immortels dénommé He Xiangu. Ces Immortels ne sont pas à proprement parlé des Dieux, seulement des personnages légendaires. Ainsi, selon la légende, He Xiangu est une jeune fille cantonaise rêvant de devenir Immortelle. A l’âge de quinze ans, elle ingurgite à cette fin de la poudre de nacre et devient aussi légère qu’une plume. Un jour, l’Empereur la convoque, mais devenue entre-temps Hsien — c’est-à-dire immortelle — elle disparaît pour désormais n’apparaître qu’exceptionnellement aux hommes de grande vertu. Dans les représentations iconographiques, He Xiangu est généralement représentée tenant une grande fleur de lotus, symbolisant l’accomplissement spirituel.
Bien que le lotus ne soit pas d’origine chinoise puisqu’il a été importé d’Inde, la Chine en a fait au cours des siècles un véritable emblème national. Une vingtaine de noms lui sont d’ailleurs attribués : Lianhua, Hehua, Hanyu, Fuqu, Shuihua, Yuzhi… Ce qui est révélateur de son importance. L’appellation la plus connue reste sans nul doute le « Nelumbo nucifera » ou « lotus sacré ». Pour les Chinois, cette plante est synonyme de sagesse, de prospérité, de vitalité (1) et s’il survient que les fleurs du lotus soient jumelles, elles présagent alors un bonheur aussi inébranlable que durable à l’intérieur du couple.

La fleur de lotus incarne également le principe féminin (ou passif) l'assimilant à un réceptacle, une coupe, un vase recevant l'influence du principe masculin (ou actif). Cette distinction entre principes passif et actif (Yin/Yang) se retrouve également en Inde sous les termes de Prakriti et Purusha. De l'union de ces deux principes naît la manifestation de l'être et de toutes ses possibilités de réalisation. Enfin, la fleur de Lotus a également une place prédominante dans la ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*