BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail
habillez-vous generation tao


» retour

La peur, Huang

article



Universelle et motrice par Michel Deydier-Bastide

Par Michel Deydier-Bastide


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°55
Nb de pages : 1

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Reliée au rein en Médecine Traditionnelle Chinoise, la peur est, avec la joie, l’émotion fondamentale par excellence. En effet, elle dépend directement de l’énergie innée et possède donc une influence sur la construction du système nerveux pendant la vie gestative et à son entretien durant toute notre vie. De plus, elle appartient à l’élément Eau dans la théorie ancienne des 5 mouvements ; l’eau étant le composant majeur de l’organisme humain, elle s’y développe donc aussi facilement qu’un poisson dans l’eau. Enfin, nous pouvons constater que la peur est universellement répandue. Elle est, parmi les 5 émotions de base, celle qui se manifeste le plus souvent et chez le plus grand nombre. La peur chronique est l’émotion dominante dans notre monde. Elle donne lieu à des réactions de soumission, de domination, d’agressivité, de prédation.

La peur utile, la peur moteur…
La peur, dans sa version physiologique, présente une certaine utilité, pour ne pas dire une utilité certaine. Elle permet de garder les limites de la raison, sans lesquelles nous sauterions par la fenêtre pour sortir d’un immeuble afin d’aller plus vite. Elle mobilise notre instinct de survie, nous rappelle à la prudence et stimule notre courage. Par ailleurs, la peur bien vécue est un frein efficace au développement de l’égocentrisme, donc un facteur qui favorise l’humilité. Ne pas connaître la peur est en fait aussi préjudiciable que la peur excessive. On peut dire que lorsqu’elle est surmontée, elle devient un véritable moteur, capable de mobiliser notre énergie, nos sens, nos facultés mentales. Un peu de peur est ainsi bénéfique à la santé physique et mentale, car elle est tonique pour le Rein et pour le Cœur. Dès son déclenchement, nous pouvons ressentir un phénomène particulier qui nous concentre sur l’objet du danger
(réel ou présumé) et nous fait ponctuellement oublier toute fatigue. L’état de vigilance est alors installé et nous pouvons entrer dans
l’action.

La peur qui paralyse…
Mais lorsque la peur sévit par excès, elle bloque le Qi (l’énergie), paralyse et vulnérabilise. Parfois, elle se porte sur l’inconnu et prend le nom d’angoisse. Parfois, et trop souvent, l’enfant la subit à la maison ou à l’école, où il doit obéir par peur des réprimandes, des violences verbales ou physiques, ce qui occasionne, entre autres, de véritables désastres énergétiques. Dans tous les cas, ces formes malsaines font chuter le Qi et affaiblissent les forces vitales, épuisent ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*