BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Cheng Man Ching

article

Maître des Cinq Excellences par Géraldine George

Cheng Man Ching est l’un des maîtres de Tai Ji Quan les plus connus en Occident. Surnommé le Maître des Cinq Excellences, il était à la fois médecin, peintre, calligraphe, poète et enseignant réputé de Tai Ji Quan.

Par Géraldine George


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°57
Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Né en 1902, à Wenzhou, en Chine, Cheng Man Ching quitte son pays en 1949 pour Formose, au moment de la révolution et y fonde l’école Shih Chung : « le juste rythme ». Son parcours est atypique : victime dans sa jeunesse d’une maladie très grave et invalidante, il réussit à retrouver sa mobilité et son équilibre grâce à une pratique intense du Taiji. Cheng Man Ching fut un des plus fidèles disciples de l’école de Yang Chen Fu, lui-même descendant d’une grande lignée de Maîtres de Taiji.

Maître des Cinq Excellences
Cheng Man Ching a transmis la forme longue, dite des 108 pas, de son Professeur Yang Chen Fu avant de créer, avec l’autorisation de son Maître, à partir de la forme Yang originelle, une forme plus courte, dite « des 37 pas ». Il adapta les mouvements alors très intériorisés et près du corps à son état physique. Comme nombre de lettrés et de personnes garantes des traditions millénaires de la Chine, Cheng Man Ching s’exila pour fuir la révolution culturelle de Mao. Il émigra à New York dans les années soixante. Années d’explosions et de joie euphoriques de l’après Vietnam, les Américains, très tournés à l’époque vers les tendances orientales, l’accueillent chaleureusement. En 1964, suite à une démonstration spectaculaire, il ouvre à New York l’Institut de Taiji où il enseignera pendant 10 ans et formera des centaines de pratiquants. Tels les grands maîtres de la tradition chinoise, sa formation était très complète : surnommé le « Maître des Cinq Excellences », il fut à la fois médecin, peintre, calligraphe, poète et Maître reconnu de Taiji. En tant que médecin, il a publié plusieurs ouvrages fondamentaux d’herboristerie et d’acupuncture. Comme peintre et calligraphe, il est considéré comme un gardien de la tradition et il est le seul peintre à avoir une salle qui lui est entièrement consacrée au National Museum de Taipei. Mais sa renommée internationale est surtout basée sur son enseignement du Taiji. Nombre d’élèves qui ont travaillé avec lui à Taïwan et aux USA sont à leur tour des enseignants reconnus.
Le Taiji de Maître Cheng Man Ching
Cheng Man Ching a développé tout au long de sa vie une voie très personnelle de Taiji. S’inspirant des principes taoïstes et confucéens, sa pratique permet de favoriser la connaissance de soi et l’accueil de l’autre, dans un esprit de non-violence. Il existe selon son enseignement trois exercices essentiels de Tai ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*