BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Un nouveau chez soi

article

Vers un « corps-conscience »

Une nouvelle image de notre corps pour une nouvelle vision du monde.

Par Wim Ellul


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°59
Nb de pages : 1

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

En cette époque quasi-glaciaire où les flocons s'invitent sans prévenir tandis que j'écris avec un bol de thé chaud à côté de moi, je me dis qu'il est bon d'avoir une clé qui ouvre sur un « chez soi ». En quelques décennies, le mode de vie majoritaire réglé sur les saisons et sur le temps des récoltes a évolué vers un mode de vie urbain, calqué, lui, sur les découvertes scientifiques et sur leurs applications techniques. A tel point qu'en 2010, l'essentiel de la population mondiale se concentre dans les villes modernes. Ce que j'entends par « ville moderne » recouvre un mode de vie issu de l'après-guerre en Europe, où conjointement à la désertification rurale et à l'essor économique, de nombreuses technologies sont venues bouleverser l'organisation sociale et politique. C'est bien cette réalité-là qui se développe à travers le monde. On voit mal en effet un parti politique prôner un retour vers un mode de vie rural ou un programme de repeuplement prioritaire des villages et des zones forestières. De fait, la notion de développement durable résonne comme un appel à un autre mode de vie, mais l'idée, aussi noble soit-elle (notion de « ville verte » ou durable), occulte le quotidien de la plupart des gens : nous vivons immergés dans une complexité cumulative, symbolisée par la ville moderne, source de tensions à long terme pour le corps humain. Notre organisme, fruit d'une évolution de plus de 3 millions d'années, se voit contraint d'utiliser de nouvelles stratégies face à un adversaire aux contours nouveaux : notre environnement technique et urbain. Pollution sonore, permanence de l'écran, alimentation industrielle, ondes électro-magnétiques, médicaments, gestion du stress, stations prolongées, pénibilité du travail, sont autant de contraintes inédites et cumulées pour l'organisme. De plus en plus coupés de l'environnement qui a façonné le corps de nos ancêtres, l'être humain est sommé de s'adapter à son nouvel environnement naturel — la ville moderne — sous peine d'exclusion.Le phénomène le plus étonnant ? C'est l'individu qui doit s'adapter à cette « modernité » de la vie en ville et non l'inverse ! On aurait pu croire que la ville et son progrès technique étaient construits pour mieux nous servir. La multiplication d'allergies alimentaires, les difficultés respiratoires, les dépressions, les maladies cardio-vasculaires, le stress, l'obésité, l'acidification des tissus, les dépendances, les maladies auto-immunes, les douleurs dorsales chroniques, etc. sont pourtant autant d'illustrations de la nouveauté de ces contraintes et ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*